Accueil > Chien > 11 activités à faire avec votre chien en été

11 activités à faire avec votre chien en été

Fanny Fourniret

Conseils validés par Fanny Fourniret

Docteure vétérinaire de la clinique Puiseux-Pontoise et Vauréal

Avoir un chien, c’est partager tout un tas de moments avec lui, qu’il s’agisse des activités du quotidien comme les promenades, aller chercher du pain, jouer avec les enfants, partir en vacances, etc. et des activités plus sportives qui permettent de renforcer votre relation de confiance et de complicité. Certaines races de chiens sont d’ailleurs parfaites pour partager des moments sportifs avec leurs propriétaires.   

Nos vétérinaires Sevetys vous listent et vous présentent les activités les plus connues à faire avec votre compagnon pendant l’été.  

Activités chien été

Activités en plein air à faire avec son chien

On connaît tous les jeux de recherches qui consistent à cacher des friandises ou des jouets dans sa maison ou son jardin et encourager son chien à les trouver. Cette activité stimule le sens de l’odorat de votre compagnon et stimule son activité mentale. Mais il existe de nombreuses autres disciplines à faire avec votre chien. On vous les présente !   

Promenades – La marche à pied

Les promenades sont essentielles pour les chiens. Les promenades hygiéniques sont bien sûr nécessaires pour que votre chien puisse faire ses besoins, même si vous avez un jardin. Cela lui permet de se promener à l’extérieur de la maison, sentir des odeurs, rencontrer d’autres personnes et d’autres chiens… Cependant, les promenades hygiéniques ne sont pas suffisantes pour le bien-être physique et mental de votre chien. Aussi, il est important de prévoir des promenades plus longues comme des promenades en forêt afin qu’il puisse courir, se dépenser, rencontrer d’autres chiens, sentir de nouvelles d’odeurs. Les promenades sont d’ailleurs très bénéfiques pour la santé de votre compagnon, notamment pour ses articulations. Vous pouvez d’ailleurs parfois détacher votre chien afin qu’il puisse explorer un plus large périmètre. Veillez à vous renseigner en amont sur les réglementations de ces espaces naturels, on pense par exemple aux promenades de votre chien à la plage qui nécessite une attention particulière.  

Si vous souhaitez faire de la randonnée, renseignez-vous sur les différents chemins que vous devez emprunter afin de ne pas mettre votre chien en difficulté, sa sécurité et la vôtre devant être votre priorité.  

Jeux de lancer/rapporter 

Il s’agit du jeu le plus connu de tous les chiens : le propriétaire lance un objet (une balle, un frisbee, un bâton), le chien court après cet objet pour tenter de l’attraper puis le rapporte à son propriétaire.   

La partie dure généralement plusieurs minutes, c’est l’un des jeux que l’on apprend dès le plus jeune âge à son chien. Il existe d’ailleurs un sport canin très complet, le Flyball, qui consiste à sauter par-dessus quatre haies, le chien attrape la balle dans le flybox et saute de nouveau les obstacles jusqu’à son propriétaire. Dès qu’il a franchi la ligne d’arrivée, le chien suivant de son équipe part et court à son tour.  

Nous attirons votre attention sur le fait de veiller à lancer des objets qui ne sont pas dangereux pour votre chien. La balle de tennis peut en effet être dangereuse pour votre chien, préférez des balles en caoutchouc dure comme ceux de la marque Kong. Il existe aussi des frisbees de cette même matière, ce qui est préférable pour préserver la dentition de votre animal.  

De même, selon certaines races et certains âges, les sauts ne sont pas recommandés. On pense par exemple aux chiots en pleine croissance qui ne doivent pas solliciter avec abus leurs articulations. Les chiens plus âgés rencontrent cette même restriction du fait de leurs problèmes d’arthrose.

Agility

L’agility est une activité basée sur des méthodes positives, en utilisant des récompenses et des encouragements, qui consiste à faire passer votre chien à travers un parcours d’obstacles : sauts, tunnels, passerelles, slaloms, pneus, balançoires et zones de contact (comme une balançoire ou une passerelle où le chien doit toucher une zone spécifique avec ses pattes). Le parcours est conçu pour tester la vitesse, l’agilité, l’obéissance et l’intelligence du chien. Cela nécessite un peu d’entraînement, mais c’est un excellent moyen d’exercer votre chien tout en travaillant sur certains points de son éducation comme l’obéissance. Patience, rigueur et encouragements sont les maîtres-mots pour que cette activité soit parfaitement réussie ! Il existe d’ailleurs un championnat de France d’Agility, tant cette discipline est de plus en plus répandue.  

Cette discipline est bénéfique pour les chiens de toutes tailles, mais certaines races sont souvent plus compétitives dans ce sport en raison de leurs capacités athlétiques et de leur intelligence, on pense par exemple au Berger Australien.   

Elle offre une excellente occasion de renforcer la confiance, la concentration, l’obéissance et le lien entre le chien et son propriétaire. C’est également une excellente façon de garder votre chien actif et stimulé mentalement. N’hésitez pas à en parler lors d’une consultation avec un vétérinaire comportementaliste.   

Obé rythmée (obéissance rythmée) ou Dog dancing

Si vous aimez danser et que vous souhaitez travailler cette discipline avec votre chien, l’obé rythmée peut être parfaite ! Cette discipline consiste à créer une chorégraphie en coordination entre la propriétaire et le chien : effectuer une série de mouvements, de tours, de sauts. Ces mouvements peuvent inclure des slaloms, des tours sur eux-mêmes, des sauts, des pas chassés… Soyez créatif et pensez à adapter les mouvements aux capacités et à la taille de votre chien ! On évitera par exemple de faire sauter un petit chien comme un Spitz ou un Chihuahua du haut des épaules de son propriétaire afin de préserver ses pattes. Les accidents peuvent en effet vite arriver et une chirurgie dans votre clinique vétérinaire est alors programmée en cas de fracture.   

Cette discipline met l’accent sur la coordination, l’harmonie et la créativité entre le chien et son propriétaire.  

L’obéissance rythmée est souvent pratiquée dans le cadre de compétitions ou de spectacles, mais vous pouvez aussi l’apprécier simplement comme une activité ludique avec votre chien.  

L’obéissance rythmée est une activité qui nécessite du temps, de la patience et de la pratique. Elle renforce la communication entre vous et votre chien, favorise son obéissance et permet de passer du temps de qualité ensemble.

Canicross 

Si vous aimez la course à pied, essayez le canicross qui consiste à courir avec votre chien attaché à votre ceinture spécialement conçue pour cette activité et reliée à un harnais de traction porté par le chien. C’est une activité qui permet de combiner course à pied et dépense physique de votre chien, tout en renforçant la relation entre le propriétaire et son chien.  

Avant de commencer le canicross, il est essentiel que votre chien soit à l’aise avec la marche au pied et quelques tours comme « à gauche », « à droite », « stop », etc. Le chien doit également être en bonne condition physique pour participer à cette activité. Commencez progressivement avec de courtes distances et augmentez progressivement l’intensité et la durée des séances d’entraînement.  

Le canicross offre de nombreux avantages, tant pour le chien que pour le propriétaire. Cela permet de maintenir les chiens actifs, physiquement et mentalement et de renforcer le lien entre le chien et son propriétaire. C’est donc parfait pour les chiens énergiques qui ont besoin d’exercice régulier comme le Border Collie par exemple.  

Assurez-vous de courir dans des endroits appropriés et sécurisés, tels que des sentiers désignés ou des parcs adaptés aux chiens. Évitez les surfaces trop dures ou trop chaudes pour préserver les pattes de votre chien. On vous déconseille de courir par temps caniculaire pour protéger les coussinets de votre chien et éviter les brûlures. De même, faire du sport quand il fait très chaud peut entraîner un coup de chaleur pour votre chien. Veillez à ce que votre chien reste hydraté et faites des pauses si nécessaire.  

Sachez que le canicross est pratiqué en compétition, vous pouvez vous renseigner sur les clubs et les événements locaux dans votre région.

Faire du vélo 

Le caniVTT consiste à faire du VTT en compagnie de son chien.   

Pour pratiquer le caniVTT, vous aurez besoin d’un harnais de traction spécialement conçu pour les activités de traction, que votre chien portera. Le harnais est relié au vélo par une ligne de trait élastique qui absorbe les chocs et permet à votre chien de vous aider à tracter le vélo.  

Avant de commencer le caniVTT, votre chien doit être à l’aise avec quelques tours comme « à gauche », « à droite », « stop » et « allez », etc. Votre chien doit également être en forme pour faire du caniVTT, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre vétérinaire afin de vérifier la bonne santé de votre chien, notamment sur le plan cardiaque.  

Assurez-vous de rouler sur des sentiers appropriés et sécurisés pour le caniVTT. Choisissez des parcours adaptés aux capacités de votre chien et évitez les surfaces trop accidentées ou dangereuses.   

Le caniVTT offre une excellente occasion de partager une activité sportive avec votre chien tout en restant actif et en explorant la nature. Cette discipline avec votre chien peut être pratiquée en compétition, renseignez-vous sur les clubs et les événements locaux dans votre région. 

Faire du roller 

Faire du roller avec son chien peut être une activité amusante et sportive, mais cela nécessite une préparation et une approche progressive pour assurer la sécurité et le bien-être de votre chien.   

Pour la sécurité de votre chien, utilisez un harnais spécialement conçu pour les activités de traction, plutôt qu’un collier afin de minimiser les risques de blessure au cou. Vous pouvez également utiliser une laisse spéciale conçue pour le roller, qui vous permet de garder les mains libres tout en maintenant une distance de sécurité entre vous et votre chien.  

Lorsque vous roulez avec votre chien, choisissez des endroits sûrs et adaptés à la pratique du roller, comme des pistes cyclables ou des parcs sans trop de circulation. Surveillez constamment votre chien et réagissez aux signaux de fatigue. Veillez à ce que votre chien reste hydraté et faites des pauses régulières, surtout si vous faites cette activité quand il fait chaud.  

Il est important de prendre votre temps et d’adapter progressivement l’activité aux capacités et aux limites de votre chien. 

Activités à faire avec son chien dans l’eau

Natation

La natation est une activité bénéfique pour de nombreux chiens, mais il est important de prendre certaines précautions pour assurer leur sécurité et leur confort.   

Les chiens ne sont pas autorisés dans tous les lieux de baignade. Aussi, il est important de trouver un endroit approprié, comme une plage spécialement conçue pour les chiens, un lac ou une piscine canine. Assurez-vous que l’endroit autorise les chiens et vérifiez les règles et les réglementations locales concernant les animaux de compagnie.  

Même si votre chien sait nager, il peut être judicieux de lui faire porter un gilet de sauvetage, surtout s’il n’est pas habitué à nager de longues distances ou s’il se fatigue facilement.   

Après la baignade, il est important de sécher votre chien, en particulier ses oreilles pour éviter les infections comme les otites qui nécessitent alors des soins vétérinaires, notamment un traitement local. Si vous avez nagé dans la mer, rincez-le pour enlever les résidus de sable et de sel qui peuvent entraîner quelques problèmes dermatologiques. Une consultation en dermatologie vétérinaire est alors recommandée pour soulager votre compagnon. Pensez à mettre à sa disposition de l’eau fraîche pour qu’il puisse s’hydrater et prévoyez des moments de repos pour qu’il puisse récupérer.  

La natation est conseillée dans le cas où votre compagnon souffre de problèmes articulaires. C’est d’ailleurs une discipline en physiothérapie vétérinaire qui offre de beaux résultats pour le bien-être de votre compagnon.  

Jeux de lancer/rapporter aquatiques 

Sur terre ou dans l’eau, ce jeu ravi plus d’un chien ! Si vous jouez sur la plage, pensez à lancer un jouet flottant afin que votre chien puisse le récupérer plus facilement. Cette activité peut être parfaite si votre chien est en surpoids et que vous souhaitez lui faire perdre quelques kilos de façon ludique.  

Veillez à utiliser des jouets appropriés et à ne pas les lancer trop loin pour que votre chien puisse facilement les atteindre. Attention cependant à ce que votre chien n’ingère pas trop d’eau de mer car toxique et entraîner des problèmes de santé.   

Si votre chien aime plonger, vous pouvez également créer des jeux où vous jetez des jouets sous l’eau peu profonde pour qu’il les récupère. Assurez-vous de choisir une zone sûre et peu profonde ; votre chien doit se sentir à l’aise et doit pouvoir revenir à la surface facilement. 

Stand-up paddle 

Optez pour un paddleboard suffisamment spacieux et stable pour accueillir à la fois vous et votre chien. Certains paddleboards sont spécialement conçus avec une plate-forme supplémentaire et une adhérence antidérapante pour assurer la sécurité et le confort de votre chien.  

Portez votre gilet de sauvetage et assurez-vous que votre chien en porte également un approprié à sa taille.   

Toutes les races peuvent faire du cani-paddle, petites ou grandes, mais il est important de prendre en compte les capacités et les préférences individuelles de votre chien lors de la pratique du paddle. Certains chiens peuvent en effet être plus à l’aise dans l’eau que d’autres, tandis que certains préfèrent rester sur la terre ferme. Soyez attentif aux signes de fatigue, d’inconfort ou de peur de votre chien et adaptez l’activité en conséquence.  

Trouver son équilibre sur la planche sollicite beaucoup les articulations du chien et peut engendrer de la fatigue. Si votre chien a des problèmes articulaires ou cardiaques, mieux vaut éviter cette activité.  

De manière générale, les Golden Retriever, Labrador Retriever ou encore Terre Neuve aiment faire du paddle mais encore une fois, cela est propre à chaque individu, il ne faut donc pas forcer votre chien.    

N’oubliez pas de vérifier les réglementations locales et assurez-vous de respecter les autres usagers de l’eau pendant votre pratique du paddle.  

Canoë kayak 

De plus en plus de personnes font du canoë kayak avec leur chien. Si vous souhaitez partager cette discipline avec votre compagnon, optez pour un canoë suffisamment spacieux pour vous accueillir tous les deux, surtout si vous avez un chien de grand gabarit.   

Avant de partir, entraînez votre chien à monter et descendre du canoë à terre. C’est l’activité idéale pour travailler quelques commandes comme « monte » et « descend », pour qu’il se sente à l’aise avec les mouvements et les positions dans l’embarcation.  

Bien sûr, assurez-vous que vous et votre chien porté des gilets de sauvetage afin de garantir votre sécurité en cas de chute ou d’accident.   

Faites des pauses régulières pour permettre à votre chien de se détendre et de se dégourdir les pattes.  

Certains chiens peuvent être plus à l’aise dans l’eau ou en canoë-kayak que d’autres. Soyez donc patient et récompensez votre compagnon ; cette activité doit être un moment agréable pour vous, comme pour lui. 

Activités sportives du chien et santé   

Il est important de choisir des activités adaptées à l’âge, à la taille et à la race de votre chien, ainsi qu’à ses préférences individuelles. Assurez-vous de prendre en compte les conditions météorologiques et les besoins de santé de votre chien lors de la planification des activités. Partager de telles activités, c’est créer des souvenirs et de la complicité avec votre compagnon.  

Nous tenons néanmoins à vous rappeler que certaines disciplines peuvent être dangereuses pour les chiens ; voici 4 règles à suivre lors de vos activités :   

  1. Les chiens peuvent facilement avoir chaud, surtout lorsqu’ils font de l’exercice intense par temps chaud. Évitez les activités pendant les heures les plus chaudes de la journée et assurez-vous de fournir de l’eau fraîche et de faire des pauses régulières à l’ombre.  
  1. Les chiens peuvent facilement se fatiguer, surtout s’ils ne sont pas habitués à une activité particulière. Évitez de les pousser à dépasser leurs limites physiques et donnez-leur suffisamment de temps pour se reposer entre les sessions d’exercice. Bienveillance doit être le maître-mot.  
  1. Certains aliments que vous emportez comme collation peuvent être toxiques pour les chiens, on pense notamment au chocolat ou au raisin. Restez donc vigilant et emportez la nourriture et les friandises adaptées à votre animal.   
  1. Certaines plantes d’extérieur peuvent être toxiques pour les chiens (mettre lien article). Informez-vous sur les plantes qui peuvent être dangereuses et veillez à ce que votre chien ne les approche pas.  

Avant de commencer toute pratique sportive ou jeu avec votre chien, assurez-vous qu’il est en mesure de suivre le rythme.