Accueil > Chat > Les étapes pour accueillir un chaton à la maison

Les étapes pour accueillir un chaton à la maison

Antoine Goll, vétérinaire sevetys

Conseils validés par Antoine Goll

Docteur vétérinaire de la clinique Charenton-le-Pont

Le jour J approche et vous avez hâte à l’idée d’accueillir votre chaton à la maison ? C’est tout à fait normal et nous sommes très heureux pour vous !
Partager son quotidien avec un chaton est un vrai bonheur au quotidien : partager des séances de câlins, de jeux, le voir découvrir son nouvel univers… C’est aussi une vraie responsabilité car votre chaton aura des besoins, qu’il s’agisse d’une alimentation adaptée, des soins vétérinaires, d’accessoires pour son hygiène, de jeux pour se divertir et surtout, il aura besoin de vous ! Vous serez son unique repère. Voyons ensemble les étapes clés afin d’accueillir comme il se doit votre petit félin.

Étapes pour accueillir un chat
Étapes pour accueillir un chat

Quand accueillir un chaton ?

L’âge idéal pour accueillir un chaton est autour de 10 semaines. Malheureusement les chatons sont trop souvent libérés autour de 8 semaines alors qu’ils ont encore besoin de vivre avec leur maman et leurs frères et soeurs. C’est en effet pendant la période de socialisation que l’éducation maternelle entre en jeu. Le chaton apprend en observant sa maman, en l’imitant et en dépassant les limites. Il apprend à communiquer avec ses congénères et avec d’autres espèces. Il se socialise et se sociabilise. 

Si vous adoptez un chat de la rue et que vous participez à son sevrage car il n’est pas encore en âge de manger ou de faire ses besoins seuls, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire qui vous donnera tous les conseils nécessaires afin que vous puissiez le biberonner et lui apporter les soins dont il a besoin.  

Le jour de l’arrivée

Aller chercher votre chaton

Parce que vous l’attendiez depuis longtemps, vous êtes aujourd’hui tout excité à l’idée d’aller chercher votre chaton. Que ce soit un chaton provenant d’un refuge, de chez un particulier ou d’un élevage, c’est toujours un moment magique. Vous l’avez vu en photos, en vidéos, vous l’avez rencontré… Vous avez pris le temps de suivre son quotidien et d’apprendre son caractère grâce aux bénévoles du refuge ou à l’éleveur. Vous avez donc déjà l’impression de le connaître. Or, lui, ne vous connaît pas aussi bien que vous le connaissez. Il est donc important de prendre le temps et d’être délicat avec votre petit protégé.

Pour rentrer, vous allez sans doute transporter votre chat en voiture, en train ou en avion. Sachez que chaque mode de transport à ses propres règlements, il est donc nécessaire de bien s’informer avant de récupérer votre chaton.

De même, si vous adoptez un chaton en dehors de la France, il vous faudra attendre 4 mois car votre chaton sera vacciné contre la rage et le délai pour que ce vaccin soit valide est de 21 jours. Le non-respect de cette loi est alors une importation illégale.

Lorsque vous allez chercher votre chaton, pensez à vous munir d’un sac de transport ou d’une caisse de transport. Là encore, des réglementations sont à prendre en considération si vous voyagez en avion avec un chat ou en train, à savoir les dimensions du sac de transport et le prix de la place de votre chaton selon le mode de transport. On ne le répétera jamais assez : un animal de compagnie est un membre à part entière de la famille, il faut donc penser à toutes les formalités le concernant.

Sur le chemin du retour, agissez en fonction de son comportement. S’il s’endort dans la voiture, dans l’avion ou dans le train, laissez-le tranquille. Un chaton correctement sevré et équilibré s’adapte à l’environnement dans lequel il est. Ainsi, s’il s’endort pendant le trajet, c’est positif, cela signifie qu’il est détendu et est en confiance. Si votre chaton montre qu’il a envie d’interagir avec vous, qu’il miaule ou sort la patte à travers sa caisse, rassurez-le et montrez-lui que vous êtes là. Parlez-lui avec une voix douce. Veillez cependant à ne pas le sortir de son sac de transport afin d’éviter qu’il s’échappe. Les chatons sont très vifs et arrivent à se cacher dans des endroits parfois inaccessibles pour nous. Montrez-lui que vous êtes là, sans pour autant répondre à son besoin de sortir de la caisse de transport.

Prendre le temps

En arrivant à la maison, un seul mot d’ordre : prenez le temps. Votre maison est un nouvel environnement pour votre chaton. Nouvelles odeurs, nouveaux bruits, nouvelles voix, nouvelle famille, nouveaux lieux… il change complètement de vie et vient certainement de quitter sa maman, ses frères et sœurs. C’est donc un réel changement de vie pour lui ; il aura sans doute besoin de temps (ou pas ! selon les caractères).

Bien sûr, un chaton est moins craintif qu’un chat adulte. Aussi, on remarque que les chatons s’acclimatent beaucoup plus vite à leur nouvelle maison que les chats adultes.

Nous vous conseillons de poser son sac de transport dans une pièce fermée, comme une chambre. Mettez à sa disposition ses gamelles d’eau, de croquettes et/ou de pâtée ainsi que des jouets, un nid douillet et sa maison de toilette.

Montrez-lui qu’il a tout le confort nécessaire à son bien-être. C’est d’ailleurs toujours une bonne idée de demander au refuge ou à l’éleveur quel est le jouet préféré de votre chaton, son nid douillet préférée ou la marque de litière qu’il utilise afin d’acheter les mêmes accessoires et ainsi rassurer votre chaton.

En fonction de son caractère, votre chaton va peut-être se cacher sous un meuble ou sous le lit ou à l’inverse, jouer et grimper sur le lit. Soyez à l’écoute de ses besoins et répondez en fonction.

Le lendemain, si vous sentez que votre chaton a envie de découvrir le reste de votre maison, laissez la porte de la chambre entreouverte afin de lui laisser la possibilité de sortir. S’il sort, laissez-le faire. Il n’ira peut-être pas très loin mais il aura déjà franchi une première étape, celle d’explorer son nouvel environnement. Il aura d’ailleurs pris connaissance la veille et la nuit de l’ambiance de votre maison : les personnes qui y habitent les voix, les odeurs…

Peu à peu il ira de plus en plus loin dans votre maison, jusqu’à ne plus rester uniquement dans la pièce de son arrivée.

Les présentations : famille et environnement

Si vous vivez en famille ou si vous avez déjà un ou des animaux, aucun problème ! Les chatons s’habituent très vite à leur environnement et vont être plus souples quant aux règles de la maison. De manière générale, si un chat adulte est déjà présent à la maison, le chaton va s’adapter à ses règles. Si un chien est déjà présent, c’est la même chose, il va découvrir son caractère et comprendre peu à peu que les codes du chat et du chien sont différents. Par exemple, un chat qui bouge la queue montre qu’il s’impatiente tandis qu’un chien qui remue la queue montre qu’il est content. C’est donc un tout nouveau vocabulaire pour votre chaton.

Enfin, si vous avez des enfants, il est important de leur apprendre à respecter les besoins de votre chaton. Si votre chaton dort, il est essentiel de le laisser dormir et de respecter son sommeil. Le bien-être animal passe avant tout par le respect de son compagnon. De même, si vous le caressez et qu’il commence à montrer des signes d’agacements comme la queue qui tapote, laissez-le partir.

En quelques jours voire quelques semaines, un chaton est généralement parfaitement inclus dans la routine de la famille et chaque membre de la famille développe des rituels avec lui. Votre chaton va également vous montrer ce qu’il préfère en termes de jouets, de nids douillets… il changera peut être de place pour faire sa sieste en fonction du moment de la journée. Ces rituels qu’il installera par lui-même vous montreront qu’il se sent en confiance chez vous, c’est donc très positif !

Gardez également en tête que chaton = bêtises. Aussi, ne soyez pas surpris si votre chaton griffe votre mobilier préféré, boit dans votre verre d’eau, fait tomber vos produits de beauté, etc. Accueillir un chaton, c’est comme s’occuper d’un enfant. Il y a des précautions à prendre et surtout, des accidents à éviter car nos maisons sont remplies de dangers comme les fenêtres, les plaques chauffantes, les produits ménagers qui sont toxiques, les petits objets comme des élastiques avec lesquels ils aiment jouer… Ces accidents domestiques peuvent être de vraies urgences vétérinaires nécessitant des examens en imagerie vétérinaire telles que des échographies ou radiographies. Une hospitalisation vétérinaire afin de prodiguer des soins est alors nécessaire et, en fonction des symptômes et de l’état de votre compagnon, une chirurgie peut être recommandée. Les accidents domestiques sont fréquents, surtout avec les chatons. C’est pour cela qu’il est important de faire attention à ne pas laisser de petits objets facilement ingérables et à vérifier que vos plantes ou fleurs ne sont pas toxiques pour votre chat, notamment la toxicité du muguet qui est importante au mois de mai .

Les accessoires essentiels

Nous avions précédemment rédigé un article dédié aux 8 aménagements pour un chat en appartement, mais il est toujours utile de les rappeler.

Votre chaton aura besoin de tout le confort sur un besoin physiologique, matériel et sanitaire.

Voici 9 accessoires à prévoir dès son arrivée à la maison :

  • Sa caisse de transport ou son sac de transport pour aller le chercher et le transport pour tout déplacement comme en vacances ou chez le vétérinaire.
  • Ses gamelles d’eau et de croquettes. Vous pouvez également acheter une fontaine à eau qui incite davantage les chats à boire, notamment pour aider son chat pendant la canicule.
  • Ses friandises
  • Sa maison de toilette
  • Sa litière
  • Son arbre à chat
  • Ses nids douillets et / ou plaids
  • Ses jouets
  • Sa trousse de secours chat

Et bien sûr, ses humains ! Vous êtes le repère de votre chaton. Il connaît votre routine et votre caractère car il passe son temps à vous observer. Il créé ses routines avec vous par exemple le matin au petit-déjeuner ou le soir devant la télévision. Soyez toujours à l’écoute de ses besoins car le bien-être émotionnel est très important chez le chaton afin qu’il puisse rester équilibré.

Les besoins du chaton

Un chaton a des besoins spécifiques qui sont notamment liés à sa croissance. Avant d’accueillir votre chaton, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire qui vous donnera tous les conseils utiles afin de l’accueillir dans les meilleures conditions.
Nous recommandons d’ailleurs de prévoir une consultation post adoption, quelques jours après l’adoption de votre chaton. Cette consultation permet à votre vétérinaire d’ausculter votre petit félin et d’aborder différents sujets avec vous comme ses besoins nutritionnels, ses traitements antiparasitaires, ses vaccins, sa stérilisation, son mode de vie, son éducation, etc.

L’alimentation du chaton

Un chaton a besoin d’avoir une alimentation équilibrée car il a besoin de nutriments spécifiques à sa croissance. Aussi, il est important de veiller à ce que votre chaton ne mange pas les croquettes de votre chat adulte ou de votre chien. Il doit avoir sa propre gamelle avec son alimentation. Un chaton étant en pleine croissance, laissez-lui ses croquettes à volonté, il fera plusieurs petits repas pendant la journée.

De manière générale, un chat mange des croquettes à volonté tout au long de sa vie, sauf s’il est en surpoids ou s’il suit un régime spécifique. Ce sera un point à aborder avec votre vétérinaire spécialisé en nutrition vétérinaire, dans un second temps.

Les traitements antiparasitaires du chaton

Votre chaton a besoin d’être à jour de ses traitements antiparasitaires internes, c’est-à-dire le vermifuge et de ses traitements antiparasitaires externes, c’est-à-dire l’anti-puces et l’anti-tiques.

Ces deux traitements sont à faire tous les mois jusqu’à ses 6 mois.

Puis, en fonction du mode de vie de votre chaton, vous pourrez espacer les traitements.

De manière générale, un chat qui sort à l’extérieur devra être traité tous les 3 mois car le risque serait par exemple qu’il ramène des puces chez vous, nécessitant alors de traiter votre chaton et votre intérieur (mobilier, sol, etc.).

Votre vétérinaire sera votre meilleur conseillé et vous prescrira les traitements antiparasitaires adaptés en fonction du mode de vie de votre chaton et de son âge. À noter que si votre chaton ne sort pas mais qu’il vit avec un chien, nous vous conseillons de le traiter tous les 3 mois également.

La vaccination de votre chaton

En général, on adopte un chaton à l’âge de 3 mois, soit environ 12 semaines. Il s’agit du délai pour une parfaite socialisation avec sa maman et ses frères et sœurs. Ainsi, lorsque vous accueillez votre chaton, il a déjà été vacciné une première fois, cela s’appelle la primo-vaccination.

Il sera donc nécessaire de faire les rappels de vaccins pour chat. Votre vétérinaire vous conseillera alors deux types de vaccins :

  • Le typhus et le coryza: si votre chat vit uniquement en intérieur
  • Le typhus, le coryza et la leucose: si votre chat sort à l’extérieur car la leucose se transmet entre chats, notamment via des griffures, morsures ou par la salive

Votre vétérinaire pourra également vous conseiller de le vacciner contre la rage si votre chat sort. Le vaccin contre la rage n’est pas obligatoire car la France est indemne de rage, bien qu’il soit conseillé. Ce vaccin est en revanche obligatoire dès lors que vous quittez le territoire français.

La stérilisation de votre chaton

Cette décision vous appartient, il est cependant important de savoir que nous conseillons fortement la stérilisation vétérinaire des femelles afin d’éviter les chaleurs (qui reviennent parfois tous les mois), les grossesses nerveuses, les mammites, les pyomètres et bien sûr, les tumeurs mammaires. Elle est également fortement conseillée si votre femelle sort à l’extérieur car cela évite une gestation non désirée et ainsi des chatons dont il faut s’occuper plusieurs mois et placer par la suite. Stériliser permet donc d’éviter les abandons d’animaux.

La stérilisation appelée castration pour les mâles permet quant à elle d’éviter les fugues du mâle qui souhaitera aller chercher des femelles, le marquage urinaire (l’urine sent très fort) et les bagarres entre chats et ainsi les maladies qui en découlent (sida du chat, leucose féline) et les blessures comme les abcès, nécessitant des soins vétérinaires.

Accueillir un chaton chez soi est un réel engagement, il est donc important de bien se renseigner en amont et de s’assurer de pouvoir répondre à tous ses besoins, tout au long de l’année, même pendant les vacances. Nous avons d’ailleurs consacré un article concernant les modes de garde du chat.

Dans tous les cas, si vous avez la moindre question concernant votre chaton, n’hésitez pas à prendre rendez-vous dans une clinique vétérinaire, nous sommes là pour ça.