Accueil > Chat > Le typhus chez le chat : tout savoir sur cette maladie contagieuse 

Le typhus chez le chat : tout savoir sur cette maladie contagieuse 

Antoine Goll, vétérinaire sevetys

Conseils validés par Antoine Goll

Docteur vétérinaire de la clinique Charenton-le-Pont

Parmi les maladies félines, l’une des plus connues est le typhus puisqu’elle est contagieuse et peut entraîner des graves séquelles. Nos vétérinaires vous expliquent en détails cette affection : les causes, les modes de transmission, les symptômes et les traitements. Bien sûr, si vous avez le moindre doute concernant des signes anormaux que présente votre chat, nous vous recommandons de prendre rendez-vous en clinique vétérinaire.

Le typhus chez le chat

Qu’est-ce que le typhus du chat ?

Le typhus est une maladie infectieuse féline connue sous bien des noms, que ce soit panleucopénie ou encore parvovirose féline. Mais connaissez-vous cette maladie virale contre laquelle votre chat est probablement vacciné ? Pour tout savoir sur cette affection pouvant être grave, notamment chez le chaton, découvrez tous les conseils de nos vétérinaires réunis dans cet article. Vous connaitrez ainsi les causes, les symptômes et les soins vétérinaires à apporter si votre chat est atteint du typhus. Sachez qu’au moindre doute, il est nécessaire de prendre un rendez-vous chez votre vétérinaire pour éviter tout risque à votre petit compagnon préféré. 

Causes du typhus du chat 

Comme nous l’avons vu précédemment, le typhus est une maladie connue sous bien des noms. Le terme typhus vient d’ailleurs du grec tuphos qui désigne une prostration importante. Cette maladie est causée par un (petit) virus appelé le parvovirus (parvo- provenant du latin parvum signifiant « petit ») félin (ou FPV pour feline parvovirus), virus voisin de celui responsable de la parvovirose chez le chien. Néanmoins, le chat peut également être infecté par ce dernier, le CPV (pour canine parvovirus). 

Il est à savoir que le typhus reste moins fréquent que le coryza par exemple mais reste néanmoins présent en France.

Transmission du typhus du chat

Du fait d’une atteinte du système digestif, le virus est excrété dans les selles des animaux atteints. Cette maladie est très contagieuse, que ce soit de manière directe, c’est-à-dire par contact entre un chat infecté et un chat sain, ou bien indirecte majoritairement via les déjections dans la litière du chat atteint, la nourriture, l’eau, mais aussi par l’intermédiaire de divers supports (chaussures, vêtements, etc.). Notons également qu’une transmission de la mère à ses petits durant la gestation du chat est possible.

Il est important de savoir que ce virus est très résistant dans l’environnement et que cette maladie fait partie des vices rédhibitoires du chat. En somme, si vous avez récemment adopté un chat et qu’il est atteint de cette maladie, vous pourrez, sous un certain délai règlementaire, vous retourner contre l’acheteur. N’hésitez pas à contacter une de nos cliniques vétérinaires nos équipes se feront un plaisir de vous renseigner sur les vices rédhibitoires du chat, notamment si vous prévoyez d’accueillir prochainement un petit félin dans votre famille !

Symptômes du typhus chez le chat 

Les différents noms de cette maladie virale se rapportent à un des symptômes majoritairement présents lorsqu’un chat est atteint du typhus : 

  • Panleucopénie pour désigner une baisse du nombre de leucocytes (globules blancs) dans le sang (pan- signifiant totalité, leuco- désignant les leucocytes et -pénie pour déficience). Un des deux sites principaux auxquels le parvovirus félin s’attaque est en effet la moelle osseuse, lieu où sont produites les cellules sanguines. Une prise de sang pour des analyses sanguines permet de visualiser ces paramètres et confirmer ou non la présence d’une panleucopénie ; 
  • Typhus pour désigner une grande prostration comme nous l’avons vu précédemment, c’est-à-dire une faiblesse importante, un abattement ; 
  • Entérite (inflammation de l’intestin) pouvant être grave de la même manière qu’en cas de parvovirose chez le chien. Il s’agit là du résultat de l’attaque de la deuxième cible de ce virus : certaines cellules du revêtement de l’intestin. En conséquence, des signes tels qu’une gastro-entérite et donc de la diarrhée chez le chat (contenant souvent du sang) voire des vomissements, tout comme une perte d’appétit sont possibles. 

Néanmoins, d’autres signes cliniques sont tout de même également visibles en plus du tableau clinique cité précédemment, parmi lesquels on retrouve notamment : 

  • Avortements ou infertilité, notamment en cas de transmission durant la gestation ; 
  • Atteinte nerveuse (appelée ataxie cérébelleuse) chez les chatons ; 
  • Atteinte généralisée : fièvre, déshydratation (consécutive aux vomissements et à la diarrhée) ou encore perte de poids. 
  • Après une forte hyperthermie, s’ensuit une phase de baisse de la température amenant à une hypothermie puis au décès de l’animal.

Pour confirmer un diagnostic de typhus chez un chat, des examens complémentaires, notamment diverses analyses – comme une analyse des selles du chat – sont possibles, tout comme une analyse PCR. 

Traitement du typhus du chat 

Traitement préventif du typhus

À l’instar du coryza, il n’existe à ce jour aucun traitement antiviral contre le parvovirus félin. C’est pourquoi, la vaccination des chats reste donc le seul moyen de prévention contre les formes graves et mortelles de cette maladie.

Il est à retenir que les chatons non vaccinés, principalement entre 2 et 6 mois d’âge, sont les plus à risque de développer des formes graves du typhus. Par conséquent, il est important de bien se renseigner auprès des services de médecine préventive vétérinaire afin d’établir au plus tôt le protocole vaccinal le plus adapté à votre chaton ou votre chat selon sa situation. N’hésitez pas à contacter nos équipes pour plus d’informations et pour une prise en charge sur mesure de votre petit félin ! 

La vaccination du chaton contre la panleucopénie est possible et fortement recommandée en France dès 8 à 9 semaines d’âge. Nous vous recommandons également de suivre les recommandations vétérinaires et donc de faire les consultations de rappels annuels de votre chat pour préserver sa santé et son bien-être, qu’il sorte à l’extérieur ou qu’il vive uniquement en intérieur.

Prise en charge d’un chat atteint du typhus

Si votre chat n’est pas vacciné et qu’il est atteint du typhus, une prise en charge de quelques jours en clinique vétérinaire est alors nécessaire. Un traitement est prescrit selon les symptômes qu’il présente (anti-diarrhéiques, antivomitifs, antibiotiques, etc.) et une perfusion pour le réhydrater ainsi qu’une sonde d’alimentation dans les cas les plus sévères peuvent être indiqués. Un chat atteint du typhus est une urgence vétérinaire, il est important d’être réactif dès l’apparition des symptômes.

La vaccination de votre compagnon est donc essentielle pour garantir sa bonne santé et son bien-être. Votre vétérinaire vous recommandera toujours la vaccination de votre félin, même s’il ne sort pas puisque comme expliqué plus haut, le typhus peut se transmettre de manière indirecte, par exemple via nos vêtements.

Malgré les traitements de soutien, la panleucopénie est souvent mortelle, la vaccination est donc le seul moyen de lutter contre celle-ci.

Questions fréquentes

Mon chat ne sort pas, peut-il tout de même attraper le typhus ?
Oui tout à fait car, comme nous l’avons évoqué précédemment, d’une part il existe une voie de contamination indirecte par l’intermédiaire de divers supports, et d’autre part le virus peut résister plusieurs mois dans l’environnement. Vous pouvez donc tout à fait ramener le virus chez vous par le biais de vos chaussures ou vêtements par exemple et ainsi contaminer votre chat. Ainsi, la vaccination est recommandée pour tous les chats quel que soit leur mode de vie.
Mon chat peut-il attraper le virus et ne présenter aucun symptôme ?
Effectivement, il est possible que des chats soient asymptomatiques, c’est-à-dire qu’ils n’expriment aucun signe clinique du typhus. Ces derniers restent néanmoins excréteurs du parvovirus félin et peuvent donc contaminer d’autres chats.
Quels sont les symptômes du typhus ?
Lorsqu’un chat est atteint du typhus, plusieurs symptômes peuvent être constatés : une baisse du nombre de globules blancs dans le sang, un abattement, une inflammation de l’intestin, une atteinte nerveuse, de la fièvre, une déshydratation, une perte de poids et des avortements ou de l’infertilité.