Accueil > Chat > Pourquoi mon chat boit-il beaucoup ? Maladies et conseils
Sommaire
2
3

Pourquoi mon chat boit-il beaucoup ? Maladies et conseils

Antoine Goll, vétérinaire sevetys

Conseils validés par Antoine Goll

Docteur vétérinaire de la clinique Charenton-le-Pont

De manière générale, le chat n’est pas un grand buveur, on dit même qu’un chat qui boit peu est un chat en bonne santé. C’est pourquoi, un chat qui boit beaucoup peut être révélateur d’une maladie sous-jacente qu’il est important d’identifier. Ce comportement peut également être lié à un changement dans la vie de votre petit félin. C’est pourquoi, nos vétérinaires font le point et vous expliquent ci-après les différentes raisons pouvant amener un chat à boire davantage. 

Quels sont les signes qu’un chat boit trop ? 

Quelle est la quantité d’eau moyenne d’un chat par jour ? 

Il est à noter qu’un chat boit peu comparé à un humain. Aussi, la quantité moyenne d’eau bue par jour et par kg de poids est de 40 à 60 ml, soit un quart de litre par jour pour un chat d’un poids de 4 kg, soit 160 à 240 ml par jour. 

Si votre animal de 4 kg boit plus de 80 ml d’eau/kg de poids corporel par jour, il boit sans doute trop. En dépassant 100 ml par jour, cela peut être le signe d’un problème sous-jacent, il convient donc de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire.  

 Cette moyenne est bien sûr à prendre avec des pincettes puisque comme évoqué plus haut, cela dépend également du régime alimentaire de votre chat puisqu’un chat qui mange de la pâtée ressentira moins la soif qu’un chat qui mange essentiellement des croquettes. 

Quels sont les signes d’une prise de boisson trop importante ? 

Comme pour le chien, il peut être compliqué de remarquer que votre chat boit davantage, surtout s’il sort beaucoup ou si vous avez plusieurs chats. 

Cependant, certains signes et certains de ses comportements peuvent vous aider à comprendre que sa consommation est anormale : 

-       Votre chat va plus souvent à sa gamelle ou à la fontaine à eau, 

-       Il va de ce fait plus souvent à la litière

-       Il présente des variations d’appétit

-       Il a des troubles digestifs (diarrhée / vomissements), 

-       Il montre des signes de faiblesse et dort plus

-       Il vous semble changé, son comportement général n’est pas comme d’habitude

Si vous constatez l’un de ces symptômes, nous vous conseillons de prendre rendez-vous dans l’une de nos cliniques vétérinaires afin de contrôler la santé de votre félin. Votre vétérinaire fera un examen clinique général et des examens complémentaires si besoin. En fonction des résultats, une alimentation thérapeutique et/ou un traitement sera prescrit à votre animal. Dans les cas les plus sévères, votre chat pourra être hospitalisé.  

Nous savons qu’il est parfois difficile de savoir si notre chat boit beaucoup ou pas. Voici quelques conseils qui peuvent vous guider : dans le cas où votre chat ne boit pas au robinet et qu’il boit exclusivement à sa gamelle, c’est très simple, il va vous réclamer plus souvent de l’eau. En revanche, cela se complique lorsque le chat boit beaucoup au robinet, dans la baignoire ou dans sa fontaine à eau car la quantité d’eau bue peut être très difficile à évaluer. Dans ce cas, le chat va boire non seulement au robinet, mais aussi dans sa gamelle d’eau, ce qu’il ne faisait pas nécessairement auparavant.

Les différentes raisons pouvant expliquer qu’un chat boit davantage  

L’alimentation 

Un chat qui mange principalement de la pâtée a moins soif qu’un chat qui mange des croquettes puisque l’alimentation humide contient entre 70% et 80% d’eau. Un chat qui mange principalement des croquettes a donc un besoin hydrique plus important puisque l’alimentation sèche ne contient que 10% d’eau. Les nouvelles recommandations préconisent de donner de l’alimentation humide et de l’alimentation sèche, à parts égales. 

Le régime mixte, croquettes et nourriture humide est très bon pour votre chat. Comme dit plus haut, le chat est un animal qui boit peu du fait de ses origines désertiques, il faut donc le forcer à boire plus. L’alimentation humide est très bien pour cela, d’autant plus que le chat raffole de cette nourriture. Notons que l’alimentation naturelle du chat est à la base composée de solide et d’humide. Le mixte humide et croquettes ressemblent donc à son alimentation naturelle.

Un changement d’alimentation peut également donner soif à votre chat, par exemple si ce nouvel aliment est plus salé que le précédent. 

Enfin, certaines friandises que l’on donne aux chats peuvent leur donner soif. 

L’alimentation peut donc être l’explication du besoin de s’hydrater et dans ce cas, c’est tout à fait normal. 

N’hésitez pas à parler de l’alimentation de votre chat lors d’une consultation en nutrition vétérinaire. Ces rendez-vous sont toujours riches en conseils !

La température 

Il est à noter que la température ambiante joue sur l’hydratation de votre chat. On remarque en effet qu’un chat boit davantage l’été, notamment en période de canicule car votre chat aura besoin de se rafraîchir.   

On constate également que les chats boivent davantage l’hiver lorsque les logements sont chauffés. 

Il est donc tout à fait normal que votre chat boive davantage dans ces deux cas. 

C’est pourquoi nous conseillons souvent une fontaine à eau ou la disposition de plusieurs bols dans votre intérieur pour inciter votre chat à s’hydrater. 

L’activité physique  

Un chat qui sort souvent à l’extérieur a besoin de boire plus qu’un chat qui vit exclusivement en intérieur du fait de son activité plus conséquente. 

Tout comme un sportif qui boit davantage qu’une personne sédentaire, un chat qui sort marche, court, saute, grimpe a un besoin en hydratation plus conséquent qu’un chat vivant exclusivement en intérieur, puisque cette activité augmente son besoin de s’hydrater. 

Vous constaterez d’ailleurs que votre chat boit moins à partir de l’automne, lorsqu’il restera davantage à la maison du fait des conditions météorologiques moins clémentes. 

La condition physiologique et médicale 

Bien sûr, une chatte qui allaite ses petits aura besoin de boire plus. Il est important de lui laisser à disposition de l’eau fraîche, renouvelée régulièrement.  

Enfin, il est important de savoir que certains traitements tels que les corticoïdes ou les diurétiques provoquent la polydipsie et la polyurie, respectivement hausse de la prise de boisson et hausse du besoin d’uriner, conduisant de ce fait à une polyuro-polydipsie. 

Dans le cas où votre chat prend un traitement, n’hésitez pas à demander à votre vétérinaire quels sont les effets secondaires afin de ne pas être surpris. 

La maladie 

Plusieurs affections peuvent expliquer que votre chat a besoin de boire. C’est pourquoi, il est important d’être attentif au moindre symptôme anormal de votre félin. Votre vétérinaire pourra ainsi prendre en charge votre félin le plus tôt possible. 

Quelles sont les maladies liées à l’augmentation de la prise de boisson ?  

Le diabète sucré 

L’hyperglycémie entraîne une déshydratation. Le diabète sucré est caractérisé par des niveaux élevés de sucre dans le sang. Les reins n’arrivent pas à retenir tout le glucose, qui passe donc dans les urines. Le chat se sent alors déshydraté et a besoin de boire toujours plus. Cette affection survient lorsque le corps ne peut pas utiliser ou produire de l’insuline, hormone chargée de réguler les taux de sucre dans le sang. 

Notons que l’obésité, la génétique et le manque d’activité physique font partie des facteurs de risque du diabète chez le chat. Nous vous conseillons donc de veiller à l’alimentation de votre félin. Une alimentation de qualité et donnée en quantité suffisante évitera à votre chat d’être en surpoids

La plupart du temps, la seule façon efficace de compenser cette déshydratation est de mettre votre chat sous perfusion lors d’une hospitalisation vétérinaire

L’hyperthyroïdie 

L’hyperthyroïdie touche principalement les chats âgés et apparaît lorsque la glande thyroïde du chat devient hyperactive et produit des hormones thyroïdiennes en excès. Par conséquent, elle augmente le métabolisme, l’appétit et la soif, ce qui peut entraîner une agitation, une augmentation de la miction et une perte de poids malgré le fait que le chat mange davantage. La fréquence cardiaque et la pression artérielle peuvent également augmenter, un traitement est alors préconisé afin de contrôler la tension de votre compagnon. 

La maladie rénale chronique 

Lorsqu’une insuffisance rénale chronique du chat se déclare, la maladie est déjà bien avancée puisque les reins ont généralement perdu environ les deux tiers de leur capacité de filtration du sang, à la suite d’une affection ou simplement suite au vieillissement des organes. 

À ce stade, le rein du chat ne peut alors plus filtrer correctement le sang en éliminant les déchets dans l’urine. Le rein n’a donc plus la capacité de réabsorber l’eau de l’urine. Le chat émet donc une urine très diluée, il a besoin de boire davantage pour compenser les pertes en eau. 

Dans le cas de cette affection, des contrôles réguliers sont réalisés, notamment des examens en imagerie vétérinaire telle qu’une échographie, une alimentation thérapeutique est prescrite, ainsi qu’un traitement. Des bilans sont également réalisés afin de surveiller l’évolution de la maladie afin d’adapter le traitement.

L’insuffisance rénale est l’une des affections les plus courantes chez le chat. Pour détecter précocement la maladie rénale du chat il est très important de surveiller sa consommation d’eau qui est un des premiers symptômes qui apparaît et de faire des bilans seniors régulièrement.

D’autres affections peuvent être la cause d’une soif plus importante chez le chat, on pense tout d’abord à une déshydratation lors d’un coup de chaleur. Une affection hépatique, une infection utérine (métrite ou pyomètre) ou une carence en minéraux (calcium, potassium, sodium) peuvent être la raison d’un besoin de boire plus important, c’est la raison pour laquelle il est important de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire au moins une fois par an afin de contrôler la santé de votre compagnon. 

Bien sûr, cette liste est non exhaustive. Chaque chat étant unique, les symptômes et comportements diffèrent en fonction des affections et de leurs stades. Votre vétérinaire est là pour vous accompagner et vous conseiller, tout au long de la vie de votre compagnon ; n’hésitez pas à le solliciter si vous constatez que le comportement de votre chat est anormal. 

Questions fréquentes

Quelle quantité d’eau un chat doit-il boire chaque jour ?
De manière générale, un chat boit 40 à 60 ml, soit un quart de litre d’eau par jour pour un chat d’un poids moyen de 4 kg, soit 160 à 240 ml par jour. Notons qu’en fonction de l’alimentation de votre félin, le volume peut être différent. En effet, un chat qui mange de l’alimentation humide aura moins besoin de boire qu’un chat qui mange exclusivement des croquettes.
Comment aider son chat à boire davantage ?
Il est important de toujours disposer de l’eau fraîche et renouvelée chaque jour, voire plusieurs fois par jour en période caniculaire. Vous pouvez disposer plusieurs bols dans votre intérieur et mettre à disposition de votre chat une fontaine à eau. Les mouvements de l’eau stimulent beaucoup les félins qui ont des difficultés à boire. L’alimentation humide étant composée de 70% à 80% d’eau, c’est aussi une bonne alternative pour être certain que votre chat ait son apport hydrique journalier.
Quelles sont les maladies ayant pour symptômes une augmentation de la prise de boisson ?
Diabète sucré, hyperthyroïdie, maladie rénale chronique, maladie hépatique, infection utérine ou carence en minéraux sont tout autant d’affection pouvant entraîner une soif plus importante. Notons que certains traitements peuvent également avoir cet effet secondaire ; il est donc important d’en parler avec votre vétérinaire lors de la prescription.