Accueil > Chat > Bien-être et santé : nos conseils pour prendre soin de son chat en automne

Bien-être et santé : nos conseils pour prendre soin de son chat en automne

Docteure vétérinaire Claire Afota

Conseils validés par Claire Afota

Docteure vétérinaire de la clinique des Remparts – Pontoise

L’arrivée de l’automne est synonyme de changement de saison et de baisse des températures extérieures. Vous vous demandez ainsi peut-être comment vous pouvez prendre soin de votre petit compagnon pour préserver son bien-être et sa santé à l’approche de cette période de l’année ? Nous vous invitons à découvrir les astuces de nos vétérinaires pour vous aider à satisfaire pleinement les besoins de votre chat en automne.

Chat en automne

Penser à tenir à jour les traitements antiparasitaires de votre chat

La vermifugation consiste à utiliser des moyens pour lutter contre les parasites internes que votre chat pourrait avoir. Pour un chat adulte, il est en général recommandé une vermifugation à hauteur de 4 fois par an, c’est-à-dire une fois à chaque saison. La saison automnale est donc le moment propice pour administrer un nouveau vermifuge à votre compagnon ; le mieux étant prendre un rendez-vous vétérinaire dans l’une de nos cliniques afin de réaliser un protocole sur mesure pour votre animal. En effet, dans certains cas, un examen appelé une coproscopie est nécessaire. Cela consiste à analyser les selles de votre chat afin de savoir si des œufs de parasites y sont présents et ainsi de les identifier. Un traitement médicamenteux à base de molécules qui agissent contre ce parasite vous sera alors prescrit, pouvant se présenter sous différentes formes (comprimés, pipettes, etc.) avec une durée d’action variable.
Nous souhaitons vous alerter sur l’importance de tenir votre chat à jour de ses traitements antiparasitaires. En effet, certaines parasitoses, c’est-à-dire des maladies provoquées par des parasites, sont ce que l’on appelle des zoonoses et peuvent donc se transmettre aux humains (comme la giardiose par exemple). Dans l’optique de protéger chacun des membres de votre foyer, en particulier les plus fragiles comme les enfants, il est fondamental d’utiliser des traitements préventifs pour votre chat.
Par ailleurs, les traitements contre les parasites externes, à savoir notamment les puces et les tiques, doivent également être tenus à jour. En effet, le risque que votre chat soit infesté est également présent en automne du fait du temps humide. Ces actes de lutte contre les parasites rentrent dans le cadre de la médecine préventive vétérinaire. Vous pouvez vous rendre dans une de nos cliniques vétérinaires pour plus d’informations. Nous vous recommandons d’inspecter le poil de votre chat et de votre chien à chaque retour de promenade afin de vérifier qu’il n’a pas de tique. Si vous constatez une tique, retirez-la avec un tire-tique et consulter votre vétérinaire.

Entretenir le pelage de votre chat

À l’arrivée de la saison automnale, le pelage de votre compagnon va changer du fait de la baisse des températures.
Votre vétérinaire vous conseillera peut-être d’utiliser des produits naturels pour prendre soin de la peau de votre compagnon. L’huile de coco et l’huile de saumon sont par exemple d’excellentes sources d’acides gras oméga-3.
Selon le mode de vie de votre chat, vous pouvez observer une perte de poils plus ou moins importante à cette période de l’année afin de remplacer son poil d’été par un poil propice à l’hiver, bien plus dense. On appelle cela la mue physiologique. Néanmoins, cette perte de poils est moins visible chez les chats vivant exclusivement en intérieur car les températures varient moins. Ainsi, dans l’optique de garantir le bien-être et la bonne santé de votre chat, il est nécessaire de le brosser régulièrement afin de retirer les poils morts. La fréquence de brossage dépend à la fois de votre chat mais aussi de sa race et donc de son type de poil. En plus de favoriser son bien-être en le brossant, le fait de retirer les poils morts permet également de réduire le risque que votre chat en ingère au cours de sa toilette. L’accumulation de poils dans son estomac peut en effet conduire à la formation de ce que l’on appelle un trichobézoard. Il s’agit d’une boule de poils pouvant être responsable de symptômes comme des vomissements, de la toux voire une occlusion intestinale se manifestant par une constipation ou encore la perte d’appétit du chat. Ces symptômes nécessitent alors une prise en charge en clinique afin que des soins vétérinaires soient prodigués à votre animal, pouvant aller jusqu’à une chirurgie afin de retirer ce corps étranger.

Pour compléter cette partie de soins, ajoutons qu’il est important de surveiller les griffes de votre chat. En effet, lorsque votre animal sort, ses griffes se liment lorsqu’il grimpe. Or, en intérieur, l’usure des griffes est moindre, il convient alors de les couper afin d’éviter qu’elles ne soient trop longues et se recourbent jusqu’à blesser ses coussinets.

Attention au poids de votre chat à partir de l’automne

En automne, les journées raccourcissent, le froid s’installe et la pluie est plus fréquente. Si votre chat est habitué à sortir aux beaux jours, il se peut que son planning change pendant les prochains mois car il aura besoin d’être au chaud et au sec.
Au printemps et pendant l’été, il n’est pas rare de constater qu’un chat qui sort perd du poids. Il fait plus d’exercice, se promène, explore, grimpe, etc. En automne et en hiver, un chat va davantage dormir et se prélasser dans son arbre à chat ou sur le canapé, bien au chaud. Il s’agit de deux comportements complètement différents du fait de la saison et de la luminosité.
Du fait de ce manque d’exercice, votre félin peut alors prendre du poids, à ne pas confondre avec son pelage qui s’étoffe, dû à la mue physiologique.
Il convient alors de veiller à la prise alimentaire de votre animal. Si vous constatez que votre chat prend du poids, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire afin qu’il vous conseille sur les quantités de croquettes à lui donner. Vous pouvez également l’aider à conserver une activité quotidienne en jouant avec lui et en adaptant son environnement intérieur.
Vous pouvez par exemple mettre plusieurs petites gamelles de croquettes dans votre maison ou appartement afin qu’il fasse de l’exercice pour manger. Vous pouvez également utiliser des plateaux distributeurs de croquettes ou encore un pipolino. N’hésitez pas à jouer avec lui en utilisant un laser et un plumeau. Bien sûr, installez-lui des espaces en hauteur afin qu’il conserve les mêmes habitudes qu’à l’extérieur comme grimper et observer d’en haut.
Si votre chat a tendance à être glouton, n’hésitez pas à lui proposer des légumes verts comme des courgettes qui sont riches en fibres et en eau afin de provoquer un effet de satiété.

Quelles maladies les chats peuvent-ils rencontrer à l’automne ?

Chaque saison comporte son lot de dangers et de maladies. Alors qu’en été on recommande aux propriétaires de veiller aux coups de chaleur du fait des températures trop élevée, à l’automne et à l’approche de l’hiver, d’autres dangers pointent le bout de leur nez. Découvrez ci-dessous une liste de points à surveiller chez votre chat pendant l’automne.

  • Attention aux plantes à l’intérieur de la maison. En effet, votre chat va passer plus de temps chez vous et sera de ce fait davantage tenté de jouer avec les feuilles des plantes et fleurs ou de boire l’eau dans les vases. Il est important de vous renseigner sur les plantes que vous avez à la maison afin de mettre à l’écart de votre chat les plantes toxiques. Certaines plantes peuvent entraîner de sérieux problèmes de santé chez votre animal.
  • Du fait de la baisse des températures et l’augmentation de l’humidité dans l’air, l’arthrose se réveille chez les chats et les chiens, surtout lorsqu’ils sont âgés. Aussi, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire si vous constatez que votre compagnon a des difficultés à monter sur une chaise ou sur son arbre à chat. De même, si ses gamelles sont en hauteur, n’hésitez pas à les mettre par terre afin de lui éviter trop d’effort physique. Votre vétérinaire pourra vous proposer un traitement afin de soulager votre animal.
  • Parce que votre chat peut avoir froid, attention aux radiateurs et aux feux de cheminée à l’approche de l’hiver. Les brûlures sont fréquentes chez les chats qui aiment dormir à côté du chauffage. N’hésitez pas à installer un coin douillet à votre animal, dans un endroit chaud et à l’écart de tout risque de brûlure.
  • Du fait du changement des températures, le système digestif de votre félin peut être perturbé, ce qui occasionne alors diarrhée et vomissements. Une consultation chez votre vétérinaire est alors recommandée afin de prescrire à votre chat un traitement ou un changement d’alimentation.

Questions fréquentes

Mon chat sort en extérieur en automne : existe-t-il des dangers ?
Effectivement, lors d’un changement de saison, de nouvelles plantes et arbres fleurissent dont certains sont toxiques pour les chats. Citons par exemple le crocus (ou colchique) d’automne (Colchicum autumnale) qui, comme son nom l’indique, fleurit en automne. L’ingestion de toute partie de cette plante par un chat peut entraîner une intoxication avec une apparition de signes digestifs (salivation importante, douleur, diarrhée, etc.) et d’une paralysie pouvant être grave. N’hésitez pas à contacter un centre antipoison animal pour plus d’informations (CAPAE ou CNITV ).
Dois-je penser à autre chose pour le bien-être de mon chat en automne ?
Tout à fait, si votre chat sort et que vous souhaitez nettoyer votre jardin des feuilles automnales, veillez à prendre quelques précautions. En effet, le bruit des souffleurs peut s’avérer stressant pour certains chats, d’autant plus s’ils n’en ont jamais entendu. C’est pourquoi nous vous recommandons d’utiliser des moyens moins bruyants ou bien de rentrer votre chat à l’intérieur en toute sécurité pour lui éviter un stress.
Quelles maladies touchent les chats en automne ?
L’automne arrive et amène avec elle son petit lot de maux et de maladies auxquelles vous devez être vigilants pour la santé et le bien-être de votre félin. Voici quelques maux et maladies qui reviennent en force durant l’automne : teigne, coryza, gingivo-stomatite, arthroses et douleur articulaires et le coup de blues du chat à l’arrivée de l’automne.