Accueil > Chien > Noël : dangers, conseils et prévention pour votre chien et votre chat 

Noël : dangers, conseils et prévention pour votre chien et votre chat 

Conseils validés par Marie-Blanche Bertieri

Docteure vétérinaire de la clinique Saint-Prix

Noël, c’est la famille, les retrouvailles, la bienveillance, l’amour, le partage, la fête… mais ce n’est pas que ça, surtout pour nos compagnons. En effet, il est important d’être vigilant pendant la période de Noël car les dangers sont partout, certains pouvant nécessiter un rendez-vous chez votre vétérinaire pour votre chien ou votre chat. Nous faisons le point ci-dessous avec les conseils de nos vétérinaires. 

dangers noel chien chat

Quels sont les dangers de Noël pour votre chien et votre chat ? 

Pour la majorité d’entre nous, la période de Noël est très attendue. L’effervescence autour de cette fête se ressent plusieurs semaines avant et c’est pourquoi il convient de prendre des précautions vis-à-vis de son animal. Nous listons ci-dessous 5 dangers auxquels il est important de faire attention pour la santé et le bien-être de votre compagnon. 

1. Le sapin de Noël 

Quand on pense à Noël, on pense forcément au sapin de Noël, pas vrai ? Et c’est effectivement une belle attraction pour votre animal, surtout pour votre chat. 

Comme nous l’expliquons dans notre article, le sapin de Noël peut être dangereux pour votre chat puisqu’il peut avoir envie de grimper sur le sapin, certaines décorations sont fragiles et peuvent se casser en mille morceaux, on pense notamment aux boules en verre. Ces morceaux peuvent être ingérés par votre compagnon, cela peut alors nécessiter une hospitalisation et une chirurgie vétérinaire. Ajoutons que ces petits bouts de verre peuvent être très coupants sous les coussinets de votre chat, des soins spécifiques sont alors recommandés.  

Les guirlandes représentent elles aussi un danger, tout comme les guirlandes électriques. En effet, les risques d’étranglement, d’électrocution et d’ingestion sont réels.  

Enfin, les épines du sapin fines comme des aiguilles peuvent être dangereuses pour les yeux de votre chat, une petite blessure à l’œil peut en effet entraîner un ulcère cornéen nécessitant une consultation en ophtalmologie vétérinaire.  

Nous vous conseillons de placer votre sapin dans un coin de la pièce, ce qui laissera moins de place à votre chat et à votre chien pour jouer avec. Une autre idée est de le mettre en hauteur si vous avez un chaton ou un chiot très joueur. 

Ajoutons que le risque d’intoxication est également possible du fait du revêtement en neige artificielle sur les sapins. Lécher le sapin peut donc être délétère pour la santé de votre animal. 

Il est essentiel de réagir en fonction du comportement de votre compagnon. Si vous avez un jeune animal très joueur et curieux, peut-être vaut-il mieux attendre Noël prochain pour faire votre sapin.  

Dans le cas où certaines astuces peuvent fonctionner pour réduire l’attrait du sapin chez votre compagnon, alors n’hésitez pas et mettez-les en application. On pense par exemple à remplacer les décorations de Noël en verre par des décorations en bois ou en tissu, placer votre sapin dans un endroit moins accessible par votre chat ou votre chien… 

Bien sûr, il est plus facile de faire comprendre à un chien de ne pas toucher au sapin qu’à un chat. N’hésitez pas à travailler sur ce point avec votre compagnon en détournant son attention. Travaillez sur le « Tu laisses » lorsqu’il s’approche du sapin et récompensez-le à chaque réussite. Petit à petit, votre chien va se désintéresser du sapin.

En votre absence, nous vous recommandons de placer le sapin en lieu sûr, loin de votre compagnon. Si ce n’est pas possible, n’hésitez pas à brancher une caméra et à le surveiller lorsque vous le pouvez. Reproduisez le même schéma qu’à la maison et envoyez-lui une friandise grâce à l’application de la caméra dès qu’il détourne son attention du sapin. 

2. Les plantes  

Certaines plantes égayent vos décorations à Noël. On pense par exemple au Poinsettia ou Etoile de Noël, l’If, la Jacinthe de Noël, la Rose de Noël, le Cactus de Noël ou encore l’Amaryllis. De manière générale, il est important de toujours vous renseigner sur la toxicité des fleurs et plantes que vous avez à la maison ou dans votre jardin. Nous vous avons d’ailleurs listé 16 fleurs et plantes toxiques pour le chat

Bien sûr, le Gui et le Houx ont des baies très toxiques ; il faut savoir qu’une vingtaine de baies ingérées par votre compagnon peuvent entrainer son décès. Les symptômes de cette intoxication sont nombreux, notamment des troubles digestifs, nerveux et cardiaques.   

Les chats aiment souvent mâchouiller les plantes, c’est pour cela qu’il est vivement conseillé de les mettre hors de leur portée. Les principaux symptômes d’intoxication sont les vomissements et diarrhée, des signes nerveux et des troubles cardiaques. Dans le cas d’une intoxication sévère ou d’une prise en charge trop longue, une hospitalisation de votre animal est potentiellement nécessaire et son pronostic vital peut être engagé.  

Mettre vos plantes en hauteur et dans des lieux inatteignables est essentiel pour préserver la bonne santé de votre compagnon. 

3. L’alimentation 

Pendant les fêtes de Noël, nous cuisinons beaucoup et certains aliments sont nocifs pour nos chiens et chats. Dans la mesure du possible, nous vous conseillons de fermer la porte de votre cuisine ou de tenir votre animal à l’écart de la pièce. 

Pour citer le plus connu, le chocolat est bien évidemment un aliment toxique pour nos animaux. 

En effet, le chocolat contient de la théobromine, une molécule mortelle pour votre compagnon. Notons qu’il suffit de 100 mg de théobromine, soit 100 g de chocolat noir, pour que cela soit fatal pour un chien de 10 kg. On parle principalement des chiens car ce sont généralement les plus gourmands. 

Le chocolat au lait et le chocolat blanc contiennent moins de théobromine ; ils sont donc moins dangereux mais les indigestions restent cependant fréquentes. Si vous avez le moindre doute que votre compagnon ait ingéré du chocolat, prenez rendez-vous dans la clinique vétérinaire la plus proche de chez vous. Sachez qu’en fonction du type de chocolat et de la quantité, une hospitalisation vétérinaire peut être envisagée. 

Voici quelques aliments toxiques pour votre compagnon : L’ail, les oignons, les échalotes, les poireaux, les aliments très salés, les plats en sauce, le raisin (frais ou sec), la pomme de terre crue, l’avocat, les fruits à noyaux et à pépins, la noix de macadamia, la noix de muscade et bien sûr, l’alcool

Notons que les petits os sont également très dangereux du fait du risque de perforation d’organes internes. Une chirurgie vétérinaire est alors obligatoire pour retirer les corps étrangers. Dans la mesure du possible, mettez vos poubelles hors de portée de votre compagnon car certains de nos animaux adorent les fouiller. 

Un autre risque (et pas des moindres) pendant les fêtes est l’ingestion des restes de tables « gras » tels que le magret de canard, la galette des rois, etc. En effet, cette alimentation riche en matière grasse n’est pas adaptée et peut conduire au mieux à des troubles digestifs, au pire à une pancréatite, nécessitant une hospitalisation.

Si vous avez le moindre doute quant à une possible ingestion de l’un de ces aliments, contactez immédiatement votre vétérinaire. En effet, certains aliments peuvent entraîner de graves complications pour la santé de votre animal. On pense par exemple aux noyaux et pépins qui contiennent du glycoside cyanogénique, ce qui est toxique pour les chiens et les chats car une fois broyés, les pépins et noyaux libèrent cette toxine qui peut être mortelle. Notons que l’ingestion de noyau peut également entraîner une occlusion intestinale nécessitant une chirurgie. 

4. Les cadeaux 

Les cadeaux font plaisir aux humains et les emballages cadeaux font plaisir à nos compagnons ! 

En général, ce sont les cadeaux destinés aux enfants qui peuvent être dangereux pour nos animaux. Les petites pièces et petits personnages sont facilement ingérables et cela peut provoquer des troubles intestinaux voire une occlusion intestinale. Dans le cas où vos enfants ont des jouets de petite taille, rangez-les dans la chambre de vos enfants si votre compagnon n’a pas accès à cette pièce.  

Les chatons et chats aiment beaucoup les petits jouets car ils tiennent facilement entre leurs pattes et sont légers. Ces objets font partie des accidents domestiques chez le chien et le chat, il convient d’y faire attention. Si vous avez un doute concernant l’ingestion de tels objets et que vous constatez des symptômes inquiétants comme des vomissements et/ou un arrêt de transit, contactez votre clinique, une échographie abdominale vétérinaire sera certainement à prévoir afin de confirmer ou d’infirmer le diagnostic, à savoir l’ingestion d’un corps étranger. Votre compagnon sera alors hospitalisé et mis sous surveillance. Si besoin, une chirurgie sera programmée pour retirer les corps étrangers. 

Les papiers cadeaux et emballages cadeaux font également partie des dangers auxquels faire attention. On pense notamment aux rubans dont les chats raffolent et pouvant être ingérés. Ces objets linéaires, qu’il s’agisse de rubans, fils de sacs poubelle ou élastiques à cheveux sont très dangereux pour nos compagnons. Si votre animal ingère un ruban ou un fil et que vous voyez un bout du fil sortir de sa bouche, ne tirez surtout pas dessus car cela pourrait avoir des répercussions sur ses organes internes. Une chirurgie sera nécessaire pour retirer ce corps étranger. Si vous avez un doute concernant l’ingestion d’un tel objet, contactez rapidement votre vétérinaire. 

Enfin, les chats sont souvent attirés par le papier bulle. Or, l’ingestion de plastique est dangereuse pour nos compagnons. Le mieux est de mettre à la poubelle tous les emballages dès que vos cadeaux sont ouverts afin d’en profiter pleinement ! 

5. Le manque de vigilance  

Le manque de vigilance peut représenter un danger pour votre compagnon.  

Le fait d’être en famille ou entre amis peut vous distraire et vous ne verrez pas toujours que votre animal joue avec un objet dangereux, ingère une plante ou un aliment toxique. 

C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de faire attention à placer les objets et aliments dangereux hors de la portée de votre animal pour éviter tout accident. On pense par exemple aux bougies qui peuvent occasionner des brûlures chez votre compagnon.

De même, surveillez toujours vos fenêtres et votre porte d’entrée. En effet, il n’est pas rare de recevoir en clinique des chats tombés par la fenêtre. Ce genre d’accident est une réelle urgence vétérinaire pouvant entraîner une fracture des pattes, fracture du bassin, fracture de la mâchoire, fente palatine, pneumothorax… Veillez également à votre porte d’entrée, surtout si vous vivez en maison afin d’éviter que votre chat ou votre chien ne fugue. Nous vous rappelons que l’identification vétérinaire de votre animal est obligatoire et vous permettra de le retrouver s’il venait à se perdre. 

Enfin, notons que l’agitation liée autour des fêtes peut être une source de stress pour nos compagnons. C’est pourquoi il est important d’être attentif au comportement de votre animal et de répondre à ses besoins pour favoriser son bien-être. Dans le cas d’un animal anxieux, n’hésitez pas à lui prévoir un coin au calme dans une pièce à côté avec ses gamelles, ses coussins et plaids, ses jouets… Venez le voir régulièrement en le rassurant et en lui parlant avec une voix calme.  

Les fêtes de fin d’année sont de beaux moments à vivre en famille. Ces festivités doivent être préparées en amont afin d’éviter tout accident. Anticipation et vigilance sont les maîtres-mots pour de beaux moments conviviaux.

Questions fréquentes

Quels sont les 3 principaux dangers à Noël ?

Les cadeaux et emballages cadeaux représentent un danger puisque le risque est l’ingestion de corps étrangers. L’alimentation représente un risque d’intoxication, il est important d’être vigilant et de mettre les aliments toxiques hors de portée de votre compagnon, on pense notamment au chocolat, à l’alcool, aux os, aux noix, à l’oignon… Enfin, le sapin de Noël et bien évidemment les décorations de Noël peuvent être dangereux pour votre chien ou votre chat. Il convient de choisir des décorations sans risque pour votre animal.

Quelles sont les plantes les plus dangereuses à Noël ?
Plusieurs plantes décoratives sont toxiques pour les chiens et les chats : le Gui, le Houx, la Rose de Noël, le Poinsettia, l’If… Si vous soupçonnez votre compagnon d’avoir ingéré une telle plante, contactez votre vétérinaire le plus rapidement possible. En fonction de la plante et des symptômes, des soins adaptés à votre animal lui seront prodigués.
Quels sont les aliments toxiques à Noël pour votre animal ?
Plusieurs aliments sont délétères pour la santé de votre compagnon lors des repas à Noël. Citons principalement le chocolat, l’ail, les oignons, les échalotes, les poireaux, les aliments salés, les plats en sauce, le raisin, la pomme de terre crue, l’avocat, les fruits à noyaux et à pépins, la noix de macadamia, la noix de muscade, l’alcool. Restez attentifs si votre compagnon est gourmand, s’il a tendance à fouiller dans les poubelles ou à monter sur le plan de travail de la cuisine, voire sur la table à manger.