Accueil > Chat > Un chat en appartement : est-ce une bonne idée ? 

Un chat en appartement : est-ce une bonne idée ? 

Anaïs Borghol

Conseils validés par Anaïs Borghol

Docteure vétérinaire & Responsable de la clinique Crozatier – Paris 12ème

On pense souvent qu’un chat en appartement est malheureux car il a besoin d’aller dehors, de découvrir l’extérieur, les bruits, les odeurs, tout simplement l’environnement qui l’entoure. Dans l’esprit collectif, le chat est un animal sauvage qui a besoin d’aventure, de grimper, de courir, de chasser. Or, un chat en appartement peut être très heureux si on aménage des espaces afin de favoriser son bien-être.

un chat en appartement

Tous les chats peuvent-ils vivre en appartement ?

Bien que certaines races de chats demandent plus d’exercice que d’autres, toutes les races de chats peuvent vivre en appartement dans la mesure où leur environnement est aménagé en différents espaces bien délimités et qu’ils ont un environnement suffisamment riche pour les stimuler.
En revanche, il est vrai que lorsqu’un chat connaît l’extérieur, il est alors difficile de le faire rester à l’intérieur car il a envie de retourner dehors. En somme, un chat qui ne connaît pas l’extérieur n’aura pas envie de quelque chose qu’il ne connaît pas.

Certaines races sont-elles faites pour vivre en appartement ?

Certaines races de chats sont en effet plus adaptées à la vie en appartement du fait de leur caractère ou de leur santé. On pense par exemple au Sphinx qui a la peau fragile. De nombreux dangers peuvent lui être néfastes à l’extérieur, en particulier le soleil l’été et le froid l’hiver. Une vie de canapé lui est donc conseillée. Les races telles que le Sacré de Birmanie, le Persan ou encore le British Shorthair sont également connus pour apprécier la vie de canapé entre deux quarts d’heures de folie. Bien que ces chats soient calmes et qu’ils passent de nombreuses heures à dormir, ils connaissent tous des moments dynamiques pendant la journée. Ils apprécient alors de courir, grimper, jouer… un environnement adapté à leurs besoins est donc fortement conseillé.
Le Maine Coon – la race de chat préférée des Français depuis plusieurs années – est également une race calme mais qui a besoin d’un aménagement bien spécifique du fait de son gabarit, certains mâles pouvant peser plus de 10 kilos. On pense alors par exemple à de grands arbres à chats qui favoriseront leur besoin de hauteur.
Enfin, certaines races sont plus vives, on pense par exemple au chat européen ou au Bengal. Il est alors conseillé d’enrichir l’environnement pour stimuler leur instinct de chasseur et les faire courir.

À noter, même si votre chat vit en intérieur, la prévention est essentielle. Aussi, il est obligatoire d’effectuer l’identification vétérinaire de votre compagnon (puce électronique ou tatouage) ; l’identification est faite directement chez votre vétérinaire. Ensuite, il est important de lui donner plusieurs fois par an un antiparasitaire interne (vermifuge) et un antiparasitaire externe (anti-puces / anti-tiques). La vaccination vétérinaire reste également la meilleure des protections contre de nombreuses maladies ; la vaccination contre le typhus et le coryza est donc fortement conseillée, même si votre chat ne sort pas.

Comment rendre un chat heureux en appartement ?

Aménager son appartement pour son chat

Il est important de rappeler qu’un environnement adapté à votre chat est vecteur de bien-être mais également de santé. En effet, un chat qui s’ennuie ou qui n’a pas les interactions nécessaires avec ses congénères ou ses propriétaires peut avoir des problèmes de comportement entraînant alors des problèmes de santé.
La richesse de l’environnement est donc étroitement liée à la santé de votre chat, il est primordial d’adapter son espace à chaque étape de la journée : gamelles, litières, espaces en hauteur, griffoirs, nids douillets, jouets interactifs…
Vivre avec un chat c’est apprendre à reconnaître ses besoins et à les combler. Restez toujours attentifs à tout changement de comportement afin de répondre en conséquence. Par exemple, dès lors que votre chat tape de la queue, il est important d’arrêter de le câliner. Par ailleurs, si vous observez une baisse de forme, une baisse d’appétit ou un comportement inhabituel, contactez-nous pour prendre votre rendez-vous vétérinaire.

Mon chat sera-t-il malheureux s’il reste seul ?

Bien qu’un chat soit dit « indépendant », il aime sa routine. Aussi, si votre chat est habitué à vivre avec vous et à avoir ses habitudes, il peut alors être déboussolé et mal vivre cette solitude. Vous vous demandez combien de temps un chat peut rester seul ? Selon nos vétérinaires, un chat peut rester seul un week-end (une nuit) s’il a bien-sûr de quoi boire et manger et sa litière propre mais au-delà, il est important de s’organiser autrement.
Le chat est très observateur. Il connaît vos habitudes, connaît votre heure de réveil et de coucher, il reconnaît les bruits de la maison (les assiettes, l’aspirateur, la porte d’entrée qui s’ouvre…). Toutes ces routines forment son quotidien et sont très rassurantes pour lui. Rappelons que le chat est un animal fragile et sensible au stress. Le moindre changement d’habitude ou d’environnement peut entraîner des problèmes de santé ou de comportement comme nous l’avons vu plus haut. La cystite due au stress est très courante et très douloureuse pour votre chat, elle nécessite d’ailleurs une hospitalisation en clinique vétérinaire.
Il est donc important de prendre en compte cette notion de solitude avant d’adopter un chat car cette « indépendance » est une idée reçue qui lui est souvent néfaste.

La compagnie d’un deuxième chat est-elle nécessaire ?

La question du petit frère est souvent de rigueur lorsque l’on a déjà un chat. On se dit que le deuxième chat lui fera de la compagnie, qu’il pourra jouer avec et qu’il s’ennuiera moins. Cela peut en effet être le cas, comme pas du tout. En effet, tout dépend du caractère de votre chat, de la race et l’âge du nouvel arrivant.
Vous pouvez déjà faire un test en faisant rencontrer un chat ou un chaton à votre petit félin, chez vous. Observez sa réaction. De manière générale, un chat adulte qui accueille un nouveau chat adulte ou chaton chez lui sera réticent car les chats ont cette notion de territorialité. Aussi, cela signifiera que le nouvel arrivant vient sur son territoire, il souhaitera alors le défendre.
Il est important de rappeler que si vous souhaitez deux chats en appartement, il est important de multiplier les points d’eau, d’alimentation, de litière, de cachettes, de nids douillets, de griffoirs, de jouets et bien sûr, de frais vétérinaires, tels que les antiparasitaires, la stérilisation, les vaccins, etc.  Et bien sûr, de multiplier les moments avec eux !

Quels sont les dangers de la vie en appartement ?

Certes, votre compagnon ne sort pas lorsqu’il vit en appartement mais il peut néanmoins rencontrer plusieurs dangers. On pense notamment aux balcons et fenêtres qui sont de réels dangers ; les accidents peuvent être très graves et nécessiter une hospitalisation vétérinaire.
Les corps étrangers sont également dangereux en appartement, on pense par exemple aux fils de sacs-poubelles, élastiques pour les cheveux, pièces de monnaie, fèves, jouets… il est important de ne rien laisser à la portée de votre chat pour éviter tout accident. Dans le cas d’ingestion, une échographie vétérinaire abdominale ou une radiographie sera recommandée et une chirurgie vétérinaire pourra ensuite être programmée pour retirer le corps étranger.
Certains aliments sont toxiques, on pense bien évidemment aux médicaments pour humains, mais aussi aux fruits à pépins, au chocolat, à l’avocat, à l’oignon… Attention donc si votre félin est gourmand et chapardeur. Sa gourmandise pourrait lui jouer des tours et occasionner une hospitalisation en clinique vétérinaire.  

La vie en appartement est donc tout à fait possible pour votre chat et une vie douillette et riche en câlins l’attend si vous décidez de lui offrir une vie adaptée à ses besoins.
N’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre vétérinaire dans l’une de nos cliniques vétérinaires si vous avez besoin de conseils ou de soins vétérinaires. Votre vétérinaire est là pour ça et la prévention reste le meilleur des traitements.