Accueil > Chat > Comment adopter un chat ?

Comment adopter un chat ?

Anaïs Borghol

Conseils validés par Anaïs Borghol

Docteure vétérinaire & Responsable de la clinique Crozatier – Paris 12ème

Vous songez à adopter un chat ? Vous devez donc vous poser de nombreuses questions et vous avez raison car adopter un animal de compagnie doit être un acte bien réfléchi. En effet, vous vous engagez à garantir son bien-être et sa bonne santé tout au long de sa vie et donc sur de nombreuses années. C’est pourquoi nos vétérinaires vous ont préparé un article pour vous aider dans cette démarche.

Adoption chez le chat

8 choses à savoir avant d’adopter un chat

1. Adopter un chat ne signifie pas forcément adopter un chaton

En effet, de nombreux chats de tous âges sont à l’adoption et attendent un foyer pour passer leurs vieux jours avec l’amour d’une famille. Il n’est pas rare de voir arriver en refuge des familles souhaitant adopter un chat adulte, voire âgé afin de lui offrir une fin heureuse. Cet acte est rempli de générosité.

2. Vérifier la règlementation

Attention aux annonces frauduleuses ! Malheureusement, de nos jours, de nombreuses fraudes sont présentes sur internet quant à l’adoption d’un animal de compagnie. Ainsi, assurez-vous que les obligations d’adoption sont bien remplies par le vendeur, à savoir :

  • Les coordonnées du vendeur, y compris le numéro SIREN pour les professionnels, doivent être présentes sur l’annonce de vente ;
  • Le chat doit être identifié avant la vente et son numéro d’identification vétérinaire doit donc y figurer également (ou celui de sa mère si ce dernier n’est pas encore identifié) ;
  • Un certificat vétérinaire qui atteste la bonne santé du chat ;
  • Une attestation de cession de l’animal.

Petite nouveauté : le certificat d’engagement et de connaissances ! En effet, depuis octobre 2022, tout acquéreur d’un animal de compagnie doit posséder un certificat d’engagement et de connaissances, comme le stipule la loi visant à lutter contre la maltraitance animale et à conforter le lien entre les animaux et les hommes. Ce certificat reflète ainsi votre engagement à garantir la santé et le bien-être de votre futur chat. Il doit être lu et signé par vos soins 7 jours avant la date d’acquisition de votre futur compagnon. Nos vétérinaires peuvent vous délivrer ce certificat, n’hésitez pas à nous contacter.

3. Adopter un chat = subvenir à ses besoins

Assurez-vous d’avoir les ressources financières nécessaires pour couvrir aussi bien les frais classiques (alimentation, accessoires, traitements antiparasitaires, vaccination vétérinaire, etc.) que les frais imprévus, comme une urgence vétérinaire par exemple.

4. Choisir une race de chat en fonction de votre mode de vie

Si vous souhaitez adopter un chat dans une association ou un refuge, il est peu probable qu’il s’agisse d’un chat d’une race en particulier. Si vous souhaitez opter pour un chat de race, renseignez-vous bien si celle-ci peut correspondre à votre mode de vie (présence d’autres animaux, d’enfants, voyages réguliers, etc.). Néanmoins, un chat – qu’il soit de race ou non – a également un caractère qui lui est propre. Ce point est à prendre en compte dans votre réflexion.

5. Se renseigner sur les besoins de son félin

En effet, ces animaux ont des besoins fondamentaux qu’il va falloir comprendre dans le respect de leur bien-être. Citons par exemple le fait de faire ses griffes, qui est un réel besoin chez le chat. Un griffoir sera donc indispensable. Nous vous avons d’ailleurs rédigé un article concernant les 8 aménagements à prévoir pour votre chat.

Par ailleurs, votre chat aura peut-être besoin de soins vétérinaires à vie s’il souffre d’une maladie. On pense par exemple à l’insuffisance rénale qui peut entraîner une hospitalisation vétérinaire et un traitement à vie, notamment une alimentation spécifique. Ces frais représentent des coûts supplémentaires mais aussi du temps, voire une adaptation de vos habitudes de vie, qu’il faut avoir en tête avant d’adopter tout animal.

6. Prévoir un premier rendez-vous vétérinaire

Cette première visite sera importante, d’une part pour vérifier que tout est à jour au niveau administratif, et d’autre part pour répondre à vos questions sur la santé de votre nouveau compagnon. N’hésitez pas à contacter nos vétérinaires de médecine préventive vétérinaire qui se feront un plaisir de vous renseigner.

À moins que vous ne souhaitiez faire reproduire votre chat, une stérilisation vétérinaire sera à prévoir afin d’éviter les portées non désirées, et donc les abandons de chatons, tout comme la prolifération de chats.

7. Accorder du temps

Bien que le chat soit un animal dit « indépendant », il a néanmoins besoin de la présence de ses propriétaires et surtout, de routine. La stabilité est essentielle au bien-être du chat. Il a besoin de moments câlins avec ses humains, tout comme de moments de jeux. Il est donc important de consacrer du temps à votre petit compagnon, ce qui rendra votre relation encore plus complice !

Si vous adoptez un chaton, sachez qu’il faudra vous armer de patience face à ses petites bêtises ! Faites-lui comprendre doucement ce qu’il a le droit de faire, par exemple lui proposer l’un de ses jouets lorsqu’il mordille vos mains. Petit à petit, il comprendra quelles sont les limites. 

8. Penser aux modes de garde pendant les vacances

Bien qu’il soit facile d’emmener un chat en vacances du fait de son petit gabarit – on pense notamment au fait qu’il est plus facile de voyager en avion avec son chat du fait de son poids – le chat n’aime pas beaucoup le changement. Aussi, il est souvent préférable de faire garder votre chat pendant vos vacances. Il existe des hôtels pour chats, des pensions félines ou des cat-sitters qui prennent soin de votre petit compagnon pendant vos congés. Bien sûr, ce mode de garde a un coût qu’il convient de prendre en compte lorsque vous décidez d’adopter un chat. 

Quelles sont les démarches pour adopter un chat ?

Une fois avoir pris tous les points en considération et que votre choix d’adopter un chat est définitif, renseignez-vous auprès d’une association, d’un refuge ou d’un éleveur pour indiquer vos souhaits d’adoption.

Dès lors qu’un chat est potentiellement compatible avec votre mode de vie, vous pourrez vous y rendre afin de faire connaissance avec lui. Si vous êtes conquis, alors les démarches d’adoption peuvent démarrer.

Vous pouvez commencer par aménager votre logement pour l’arrivée de votre futur compagnon et acheter les accessoires nécessaires.

De l’autre côté, le vendeur va préparer tous les papiers indispensables. N’oubliez pas les documents que le vendeur doit obligatoirement vous fournir (cf. point 2), d’après l’article L214-8 du Code rural et de la pêche maritime. D’autres documents peuvent être nécessaires, notamment si votre chat est inscrit dans une race au Livre Officiel des Origines Félines (LOOF). Comme nous l’avons vu également, le certificat d’engagement et de connaissances doit être lu et signé 7 jours avant l’acquisition de votre chat, vous pouvez profiter de la délivrance de ce document pour prévoir un premier rendez-vous vétérinaire pour votre futur compagnon.

Une fois que tout est bien préparé, vous pouvez récupérer votre animal chez l’éleveur. Le changement de cordonnées doit être effectué auprès du fichier national d’identification, l’I-CAD, pour que votre nom figure sur la carte d’identification de votre chat.

Le temps est venu d’accueillir un chaton ! Une fois que vous avez enfin votre nouveau compagnon chez vous, vous pouvez profiter sereinement du nouveau membre de votre foyer. N’oubliez pas qu’en cas de doute ou de question, nos vétérinaires se tiennent disponibles avec plaisir pour vous répondre et vous aiguiller sur une démarche.