Accueil > Chien > Dysplasie de la hanche chez le chien : causes et traitements
Sommaire
2
3

Dysplasie de la hanche chez le chien : causes et traitements

Antoine Goll, vétérinaire sevetys

Conseils validés par Antoine Goll

Docteur vétérinaire de la clinique Charenton-le-Pont

La dysplasie de la hanche est une affection fréquemment rencontrée, notamment chez certaines races de chiens. Vous avez entendu parler de dysplasie de la hanche et vous souhaitez en savoir plus ? Nos vétérinaires vous ont préparé dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie avec leurs meilleurs conseils. Vous en saurez également plus sur les soins vétérinaires proposés en cas de dysplasie afin de préserver le bien-être de votre compagnon. Vous pouvez prendre rendez-vous avec l’un de nos vétérinaires afin de faire un bilan orthopédique pour votre chien et connaître les solutions proposées pour le soulager.

Dysplasie de la hanche chien

Définition de la dysplasie de la hanche chez le chien 

Que ce soit chez les humains ou chez les animaux, nombreuses sont les personnes à avoir déjà entendu parler de dysplasie, mais savez-vous vraiment de quoi il s’agit ? Le terme « dysplasie » désigne une malformation consécutive au mauvais développement d’un tissu. Une dysplasie peut se rencontrer dans plusieurs tissus au sein de différents endroits du corps.

Dans le cas de la dysplasie de la hanche, le tissu en question est le tissu osseux situé au niveau de cette articulation dite coxo-fémorale (qui unit le bassin au fémur). La malformation de l’articulation de la hanche entraîne un mauvais alignement de la tête du fémur et de la cavité de l’articulation de la hanche, l’acetabulum. Avec le temps, l’articulation devient lâche, le fémur ne s’emboite alors pas correctement au niveau de la cavité articulaire du bassin. Cette laxité d’apparition progressive ne survient pas durant le développement embryonnaire avant la naissance des chiots mais bien à un moment donné de la vie du chien concerné. 

Quelles sont les races de chiens prédisposées à la dysplasie de la hanche ?

Certaines races de chiens sont plus sujettes à cette maladie du fait du caractère héréditaire, notamment les chiens de grandes races comme le Labrador, le Berger Allemand, le Golden Retriever mais aussi certaines races de plus petits formats comme l’Épagneul Breton pour ne citer que certains exemples. Il est possible de réaliser un dépistage de la dysplasie de la hanche chez des chiots appartenant à certaines races prédisposées. 

Causes de la dysplasie de la hanche chez le chien 

Outre le fait que cette maladie puisse se transmettre génétiquement chez certaines races de chiens, d’autres facteurs peuvent en être à l’origine : 

  • Une activité physique inadaptée, notamment trop intense, sollicitant ainsi les articulations de manière excessive et induisant un stress articulaire. À l’inverse, une activité trop faible empêche le bon développement musculaire nécessaire au bon soutien articulaire ; 
  • Une alimentation non adaptée engendrant un surpoids ou de l’obésité mais aussi des problèmes de croissance si les aliments ne correspondent pas aux besoins des chiots en phase de croissance (souvent supplémentés à tort) ; 
  • Une anomalie durant la croissance des chiots

Dans tous les cas, il est nécessaire de faire un diagnostic de dysplasie en cas de doute chez votre chien. Ce diagnostic consiste en un examen clinique général accompagné d’une série de radiographies vétérinaires effectuées sous sédation. Une arthroscopie de la hanche peut également s’imposer dans certains cas. 

Symptômes de la dysplasie de la hanche chez le chien 

Les signes cliniques

Tout d’abord, il est à savoir qu’en cas de dysplasie de la hanche, un chien atteint ne va pas systématiquement développer des signes cliniques. Néanmoins, lorsque des signes d’une dysplasie de la hanche sont présents, ils sont surtout visibles au niveau de l’arrière-train lors des déplacements de l’animal atteint. Une boiterie (intermittente ou non) ou bien de la raideur font partie des symptômes observables. Un chien peut avoir des difficultés à se lever, montrer des réticences à courir, à monter ou descendre les escaliers… ces signes sont visibles dans son quotidien.

La démarche d’un chiot atteint de dysplasie de la hanche peut être chancelante et le chiot peut se déplacer en faisant des « sauts de lapin », c’est-à-dire un saut avec les deux postérieurs joints.

Les comportements qui doivent vous alerter

D’une manière générale, un chien dysplasique va réduire ses déplacements et éviter les « obstacles » susceptibles de lui engendrer de la douleur comme le fait de monter les escaliers ou bien de monter sur le canapé. De fait, il va plus souvent rester couché et moins jouer avec vous. La hanche peut également apparaître de manière proéminente et les muscles de cette zone peuvent être atrophiés. Attention néanmoins car ces signes ne se rencontrent pas uniquement en cas de dysplasie de la hanche chez le chien. 

Gardez en tête qu’il existe plusieurs stades de la maladie et les signes cliniques qu’il est possible de voir diffèrent selon les chiens. Sachez également qu’une arthrose chez le chien peut progressivement se mettre en place au niveau de cette articulation. Cela est dû à la laxité de l’articulation entraînant des lésions et une inflammation au niveau du cartilage. 

Enfin, parfois, une hanche est plus atteinte que la seconde et l’atteinte n’est pas toujours bilatérale. 

Traitements de la dysplasie de la hanche chez le chien 

Le traitement de la dysplasie de la hanche n’est pas universel et dépend du chien en question.

Traitements hygiéniques

Dans le cas d’une dysplasie de la hanche chez votre chien, il est important de mettre en place de nouvelles habitudes au quotidien pour votre chien afin de favoriser son bien-être et sa bonne santé. L’alimentation et l’activité physique de votre chien dysplasique devront alors être adaptées. Dans tous les cas, des consultations régulières de suivi vétérinaire seront nécessaires pour préserver au maximum le bien-être de votre fidèle compagnon. Nos vétérinaires se tiennent disponibles pour vous conseiller et prévoir avec vous un plan de traitement adapté à votre chien et à votre mode de vie, n’hésitez pas à contacter une de nos cliniques vétérinaires

Traitements médicamenteux et chirurgie

Des médicaments contre la douleur et des anti-inflammatoires peuvent être prescrits au besoin, notamment pour soulager la douleur. L’usage de compléments alimentaires peut également être indiqué en cas de présence d’arthrose.

Sachez que depuis peu, l’utilisation d’anticorps monoclonaux qui vont combattre la douleur générée par l’arthrose donne de très bons résultats dans l’amélioration de la qualité de vie du chien. Bien sûr, l’un des meilleurs traitements reste la perte de poids dans le cas d’un patient en surpoids.

Enfin, une intervention orthopédique n’est pas toujours nécessaire. Elle le devient dès lors que l’état du chien atteint est trop dégradé. Chez le jeune chien et le chiot, la chirurgie qu’il est possible d’effectuer se nomme une symphysiodèse pubienne juvénile mais elle doit être réalisée tôt, dans les premières semaines de vie.

La principale intervention chirurgicale qu’il est possible de réaliser est la double ostéotomie du bassin qui consiste à retirer une partie osseuse. La pose d’une prothèse de hanche peut aussi être envisagée bien qu’elle reste assez onéreuse.

Traitements en physiothérapie

Des exercices de physiothérapie vétérinaire peuvent également être prescrits dans les structures équipées, on pense par exemple au laser thérapeutique ou au tapis immergé.

Votre vétérinaire pourra vous conseiller des séances de physiothérapie en plus d’une hygiène de vie adaptée ou en post opératoire.

Ces séances sont très bénéfiques pour soulager votre compagnon, n’hésitez pas à vous renseigner.

Questions fréquentes

Le pronostic d’un chien atteint de dysplasie de la hanche est-il mauvais ?
Ne vous inquiétez pas, si un diagnostic de dysplasie de la hanche a récemment été posé chez votre chien, le pronostic n’est pas systématiquement mauvais. Un chien dysplasique peut tout à fait vivre une belle vie épanouie si toutes les mesures nécessaires sont mises en place pour garantir son bien-être et sa bonne santé. Un travail conjoint avec le vétérinaire est alors fondamental pour augmenter l’espérance de vie de votre meilleur compagnon.
Faut-il surveiller le poids d’un chien atteint de dysplasie de la hanche ?
Oui, tout à fait, la surveillance du poids d’un chien dysplasique fait partie des mesures hygiéniques recommandées dans le cadre de sa prise en charge médicale. En effet, un excès de poids n’est pas en faveur d’un rétablissement correct du chien atteint puisque ce poids en trop accroît la douleur et les difficultés de mobilité des hanches. En plus d’une alimentation adaptée en faveur d’une perte de poids, de l’exercice physique adapté, comme le fait de nager (balnéothérapie), est également une bonne solution.
Quels sont les traitements pour soulager son chien atteint de dysplasie de la hanche ?
Plusieurs solutions peuvent soulager votre chien. Tout d’abord, une bonne hygiène de vie est primordiale, cela passe par une alimentation et une activité physique adaptée. Ensuite, des médicaments contre la douleur et des anti-inflammatoires peuvent être prescrits pour soulager la douleur. Des compléments alimentaires peuvent également être indiqués en cas de présence d’arthrose. Une intervention orthopédique peut être nécessaire, on parle par exemple d’une double ostéotomie du bassin. Enfin, des séances de physiothérapie peuvent être conseillées afin de soulager votre animal.