Accueil > Chien > Quels sont les dangers de l’eau de mer pour les chiens ?

Quels sont les dangers de l’eau de mer pour les chiens ?

Anaïs Borghol

Conseils validés par Anaïs Borghol

Vétérinaire à la clinique Crozatier – Paris 12ème

A contrario des chats qui n’aiment pas l’eau, dans l’imaginaire collectif, les chiens adorent l’eau et adorent nager. Or, ce n’est pas forcément le cas de toutes les races et tout dépend du caractère et de la santé de votre compagnon.
Il est vrai que la natation est très bonne pour les articulations de nos compagnons, elle est d’ailleurs souvent prescrite en cas d’arthrose, comme méthode de physiothérapie vétérinaire.

Certaines races de chiens pourtant reconnues comme adorant se baigner, peuvent ne pas apprécier l’eau. C’est donc propre à chaque animal. Il est important d’en être conscient et de ne pas forcer son compagnon à se baigner afin de ne pas créer de traumatismes.
Les chiens adorent se baigner. La natation est très bonne pour leurs articulations. Il faut cependant rester vigilant, l’eau de mer n’étant pas sans danger pour nos animaux de compagnie.

chien et eau de mer

Pourquoi l’eau de mer peut être dangereuse pour les chiens?

L’eau de mer irrite la peau de votre chien

L’eau de mer est salée, elle contient des ions notamment le NaCl (chlorure de sodium) en grande quantité. Le contact avec l’eau de mer peut être très irritant pour la peau du chien, d’autant plus s’il est atteint de problèmes dermatologiques, oculaires ou auriculaires, comme des otites. Avant de partir en vacances à la mer, n’hésitez pas à prendre rendez-vous en clinique pour une consultation en dermatologie vétérinaire. Votre vétérinaire pourra alors vous conseiller des soins locaux à appliquer en fonction de la maladie de votre compagnon.

L’eau de mer peut être un facteur d’intoxication

Alors que le sel de la mer est irritant pour la peau de votre chien, elle peut également provoquer une intoxication chez votre compagnon dans le cas où il boirait de l’eau de mer. Comme expliqué, l’eau de mer est chargée en chlorure de sodium, ce qui provoque un déséquilibre ionique. Aussi, dans le cas où votre chien boirait de l’eau de mer, plusieurs symptômes peuvent apparaître : 

  • Diarrhée
  • Hypersalivation
  • Vomissements
  • Besoin d’uriner plus fréquemment
  • Déshydratation : cet état est provoqué par les symptômes cités plus haut

À noter, lors d’ingestion d’eau de mer en grande quantité, des troubles nerveux peuvent survenir, comme des tremblements, une démarche instable ou des convulsions. Ces symptômes peuvent entraîner le décès du chien par œdème cérébral. Il s’agit bien sûr de cas rares puisque pour que cela arrive, votre chien doit ingérer une très grande quantité d’eau.  

Lorsque vous êtes à la plage avec votre chien, il est tout à fait normal qu’il se dirige vers la mer pour s’hydrater. Il est donc important de rester vigilant et de lui mettre à disposition sa gamelle d’eau afin qu’il puisse s’hydrater à sa convenance avec une « eau douce ». 

Notez qu’en cas d’intoxication à l’eau de mer, il est important de consulter rapidement la clinique vétérinaire  la plus proche de votre lieu de vacances. Le vétérinaire examinera votre compagnon et si besoin, l’hospitalisera afin de le mettre sous perfusion. Il lui donnera alors un traitement lui permettant d’éliminer plus facilement le sel de son organisme. Il traitera également les symptômes digestifs (diarrhées et vomissements). 

Attention aux noyades

Qui dit vacances à la mer, dit baignade. Bien que certaines races de chiens soient d’excellents nageurs, d’autres le sont un peu moins. Et tout dépend bien sûr de l’âge et de l’état de santé de votre chien. Aussi, il est important d’être vigilant, votre chien doit nager de courtes distances afin de ne pas se fatiguer au risque de se noyer. Sachez qu’il existe des gilets de sauvetage pour chiens. De même, si vous faites une activité nautique avec votre chien comme du paddle ou du canoë, n’hésitez pas à lui mettre un gilet de sauvetage pour éviter tout accident.
Parmi les races de chiens les plus connues et excellentes nageuses, notons le Golden Retriever, le Terre-neuve ou encore le Léonberg. Ces deux dernières races font d’ailleurs parties des races de chiens les plus grands (mettre lien article) et sont utilisées comme sauveteurs aquatiques.
D’autres races comme les chiens brachycéphales ne sont pas faites pour l’exercice du fait de leurs difficultés à respirer. Aussi, une activité trop intense est déconseillée pour leur santé.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Que faire si votre chien a bu de l’eau de mer ?

Attention, nul besoin de vous précipiter chez votre vétérinaire si votre chien a bu de l’eau de mer ou s’il a ramassé une balle contenant de l’eau de mer.
Nous vous recommandons de lui donner à boire de l’eau afin de l’hydrater et ainsi compenser l’apport en sels minéraux. Surveiller son état général dans les heures qui suivent votre moment à la plage et restez vigilant. Au moindre symptôme de déshydratation, le mieux est de contacter votre vétérinaire.

Peut-on empêcher son chien de boire de l’eau de mer ?

Il est bien sûr compliqué d’empêcher son chien de boire de l’eau de mer quand on est à la plage, sauf si vous le tenez en laisse.
Comme expliqué plus haut, les chiens boivent de l’eau de mer parfois involontairement : en ramassant leur jouet ou en jouant avec les vagues.

L’idée est de les empêcher de boire de l’eau de mer pour se désaltérer, car le risque est qu’il en ingère en grande quantité. C’est alors à ce moment-là qu’il y a un risque d’intoxication.
Il est donc essentiel d’emporter la gourde de votre chien afin qu’il puisse se désaltérer quand il le souhaite. Pensez également à rincer votre chien à l’eau douce à la sortie de la plage afin qu’il ne lèche pas le sel sur son poil et entre les doigts. Puis, séchez-le afin d’éviter tout risque d’irritation ou de prolifération bactérienne.

Gardez toujours le numéro du vétérinaire le plus proche de votre lieu de vacances afin de réagir rapidement en cas d’urgence. Lorsque vous allez à la plage, agissez comme avec vos enfants : on se protège du soleil, on s’hydrate et on se surveille.