Accueil > Uncategorized > Les puces chez le chien : les reconnaître, comment les prévenir et les traiter.

Les puces chez le chien : les reconnaître, comment les prévenir et les traiter.

Conseils validés par Marie Ronze

Docteure vétérinaire & Responsable de la clinique Saint Bel

C’est la hantise de tous les propriétaires : les puces !
Les puces sont des parasites externes, ou ectoparasites, que l’on peut retrouver chez de nombreux animaux, aussi bien les chiens que les chats, et qui sont tant redoutés par les propriétaires. Pourtant, il existe de multiples solutions pour éviter une prolifération de puces chez votre animal et au sein de votre foyer. La gestion de ces parasites rentre dans le cadre de la médecine préventive vétérinaire et permet de préserver la bonne santé et le bien-être de votre compagnon.

puces chez le chien

Comment reconnaître une puce chez un chien ?

Il existe plusieurs espèces de puces pouvant évoluer chez différents hôtes. Celle qui concerne le chien se nomme Ctenocephalides felis. Il s’agit d’un insecte qui se localise à la surface du corps de l’animal au sein du pelage. À savoir qu’elle peut également se retrouver chez le chat et le furet mais peut aussi piquer les humains. Une puce va piquer un chien pour prendre un repas de sang nécessaire à sa reproduction, on l’appelle donc un piqueur hématophage. Ce sont les puces femelles qui pondent des œufs suite à ces repas quotidiens, en moyenne 20 par jour, mais ce chiffre peut aller jusqu’à 50 œufs.
Chez le chien, les puces sont surtout très présentes du début du printemps à la fin de l’automne. Mais si l’hiver est doux, elles peuvent être rencontrées toute l’année.
À savoir que les puces ne sont pas toujours visibles sur le pelage d’un chien puisqu’elles se cachent sous les poils pour prendre leur repas sanguin directement au contact de la peau. Ces parasites sont très petits (entre 1 et 7 mm de long) et leur corps est aplati latéralement.
Si vous pensez avoir trouvé une puce chez votre chien, il existe une méthode simple permettant de savoir s’il s’agit bien de ce parasite. Les puces présentent au sein des poils d’un chien vont rejeter leurs excréments sous forme de petites particules ressemblant à du marc de café que vous pouvez récolter à l’aide d’un peigne. Ensuite, vous pouvez les déposer sur du papier absorbant et les mouiller avec un peu d’eau. Si ces éléments deviennent rouges, il s’agit bien de crottes de puces puisque cela représente du sang digéré. Des puces sont donc présentes sur votre animal.

Cycle de vie d’une puce

Lorsqu’un animal est infesté de puces, les œufs pondus par ces dernières se retrouvent directement dans l’environnement de l’animal. La forme larvaire peut survivre plusieurs mois voir plusieurs années à l’intérieur d’une maison, se logeant principalement dans les parquets et moquettes, sous les meubles ou dans les tissus.
En cas d’infestation, il est donc essentiel de traiter votre compagnon et votre environnement. Votre vétérinaire sera votre meilleur interlocuteur à ce sujet, n’hésitez pas à lui demander conseil.

Quels sont les symptômes si mon chien a des puces ?

Une pulicose est le terme employé lorsqu’un animal est infesté par des puces. Dès lors qu’une puce pique un chien, cela est gênant, voire douloureux pour lui. Il va donc chercher à s’en débarrasser en se grattant, on appelle cela un prurit. Le chien infesté peut aussi se lécher et se mordiller. Cependant, un prurit chez un chien ou un chat n’est pas systématiquement synonyme d’une infestation par des puces. En effet, de nombreuses autres causes peuvent engendrer un prurit chez l’animal. Ainsi, nous vous recommandons de prendre un rendez-vous vétérinaire dans l’une de nos cliniques si vous voyez votre chien se gratter de manière inhabituelle et importante. Si aucun traitement n’est mis en place, des lésions de la peau plus ou moins importantes peuvent progressivement apparaître. Il s’agit donc d’un acte essentiel à la bonne santé de votre chien mais aussi à son bien-être puisqu’avoir des insectes piqueurs sur la peau est douloureux.
Sachez que des signes cliniques plus graves peuvent apparaître. Certains chiens sont en effet allergiques à la salive des puces et seront donc plus sensibles à leurs piqures ; il s’agit d’une maladie appelée dermatite par allergie aux piqures de puces (DAPP). Des lésions dermatologiques plus graves peuvent rapidement faire suite à une infestation de puces chez un animal allergique. Des soins vétérinaires sont alors nécessaires.
Par ailleurs, il est important d’avoir en tête qu’une puce peut transmettre des vers lorsqu’elle est ingérée, notamment suite aux mordillements. Chez le chien, citons par exemple Dipylidium caninum qui peut engendrer des signes cliniques comme des démangeaisons au niveau de l’anus.

Traitement des puces chez le chien

Votre vétérinaire choisit le traitement antipuces le plus adapté à votre animal selon la situation. Il est en effet important de savoir distinguer un traitement antiparasitaire préventif, c’est-à-dire en prévention d’une infestation, d’un traitement curatif, soit un traitement mis en place dès lors que le chien est déjà infesté par des puces. Plusieurs formes sont aujourd’hui disponibles dans le commerce en fonction de la situation et de votre mode de vie : comprimés, pipettes, colliers, etc. Chaque antiparasitaire se compose de molécules différentes que le vétérinaire choisira selon plusieurs paramètres. La durée d’action varie également selon le produit utilisé.
Par ailleurs, il est recommandé d’avoir une attention particulière à certains antiparasitaires pour chiens qui peuvent être toxiques chez le chat, notamment les pipettes contenant de la perméthrine. Il faut donc veiller à ne pas intervertir les antipuces entre votre chien et votre chat.
Traiter son chien régulièrement contre les puces de manière préventive permet d’éviter une infestation, non seulement de vos animaux mais aussi de votre logement. Ayez en tête que dès lors que vous apercevez des puces sur votre chien, il ne s’agit que des puces visibles qui représentent 5% contre 95% restant dans l’environnement. Comme nous l’avons vu précédemment, les cocons peuvent persister de nombreux mois avant d’éclore pour donner de nouvelles puces et infester à nouveau le chien. C’est pourquoi un traitement de votre foyer est généralement conseillé en plus d’un traitement de vos animaux en cas d’infestation.

Dans tous les cas, si vous avez le moindre doute ou dès l’apparition des premiers symptômes, n’hésitez pas à prendre rendez-vous dans l’une de nos cliniques vétérinaires