Accueil > Chien > Comment faire le deuil de son chien ? Voici les étapes et les conseils de nos vétérinaires  

Comment faire le deuil de son chien ? Voici les étapes et les conseils de nos vétérinaires  

Antoine Goll, vétérinaire sevetys

Conseils validés par Antoine Goll

Docteur vétérinaire de la clinique Charenton-le-Pont

Que votre fidèle ami ait vécu une dizaine d’années à vos côtés ou qu’il ait été emporté par la maladie ou un accident bien plus tôt, la perte d’un compagnon est un événement tragique et bouleversant pour les propriétaires de chiens.  

Fidèle, présent, bienveillant, joueur, filou, sportif, aventurier ou encore dormeur, il est celui qui a partagé votre vie pendant des années. Pour lui, vous avez aménagé votre temps et votre espace. Sa disparition est un bouleversement dans votre vie et nous le comprenons. Nos vétérinaires vous guident, étape par étape pour faire le deuil de votre animal. 

Deuil chien

Quelles sont les phases du deuil de votre chien ? 

Le deuil de votre chien peut être une expérience douloureuse et difficile, car nos compagnons font partie de notre famille. C’est toute une routine qui s’arrête lorsque votre animal disparaît. Il n’y a pas de remède miracle pour faire face à la mort de son animal, que ce soit un chat, un chien, un nac, un cheval… Seul le temps apaisera votre chagrin. Ne luttez pas face à vos émotions, acceptez-les et prenez du temps pour vous et pour vos proches.  

Suite au décès de votre chien, différentes phases de deuil vont se succéder et pas forcément dans le même ordre en fonction des personnes. Tristesse, Colère, Incompréhension, Acceptation, Adieu… ces périodes seront plus ou moins longues mais nécessaires pour votre famille et pour vous. Nos vétérinaires vous accompagnent pour vous aider à traverser cet événement. 

1. Acceptez vos émotions

Votre chien souffrait d’une maladie depuis plusieurs mois ou plusieurs années ? Vous avez découvert sa maladie récemment qui l’a emporté en quelques semaines ? Il a été victime d’un accident ? Il n’y a pas de cause de décès plus ou moins douloureuse et nos vétérinaires comprennent votre peine et vous accompagnent afin de vous aider à traverser cette épreuve. Vivre ce processus de deuil est une expérience que l’on redoute toujours. Mais elle est pourtant essentielle pour dire au revoir à vote fidèle ami. Ne refoulez pas vos émotions. Exprimez-les. N’hésitez pas à vous confier à vos proches, à votre famille ou à faire appel à un thérapeute. Extérioriser est le meilleur remède pour traverser cette épreuve de la vie. 

2. Prenez votre temps

Si vous avez l’impression de ne ressentir aucun sentiment, sachez que c’est tout à fait possible et normal car chaque personne gère un deuil à sa façon. Certains propriétaires font face à la disparition de leur compagnon et entament le processus de deuil quelques semaines ou quelques mois après, suite à un déclic. Rien n’est prévisible et les émotions encore moins.  

3. Entourez-vous

Il peut être important pour vous de vous entourer de personnes qui comprennent ce que vous ressentez, qu’il s’agisse de peine ou de tristesse. Profitez de ces moments, ils sont précieux et bénéfiques pour vous. Vous pouvez également consulter des forums dédiés aux personnes qui ont perdu leur animal. Ces forums permettent de trouver une aide et un soutien, d’échanger avec des professionnels ou des propriétaires ayant perdu leur animal. Échanger sur ce que vous ressentez, se rappeler des souvenirs, parler de son chien…  

4. Prenez du temps pour vous

Sortez, faites du sport, voyez vos proches… Il vous faudra certainement du temps pour aller mieux et c’est normal. Si vous avez quelques jours de congés à poser, posez-les. Le temps que vous prendrez pour vous est essentiel pour aller mieux. Certaines personnes préfèrent retourner travailler afin de se changer les idées et c’est une bonne idée si c’est ce dont vous avez besoin à l’instant présent.  

5. Extériorisez vos émotions

Si vous ressentez de la colère, sachez que c’est tout à fait normal. Chaque personne a sa manière de gérer la mort de son chien. N’hésitez pas à extérioriser en faisant du sport ou en parlant à vos proches ou à un professionnel. Écrire, dessiner, faire de la peinture ou de la sculpture sont également des activités qui peuvent vous permettre d’exprimer ce que vous ressentez concernant la disparition de votre chien.  

6. Rangez les affaires de votre chien

L’une des étapes les plus douloureuses lorsque l’on fait le deuil de son animal est de ranger ses affaires. Aussi, lorsque vous serez prêt, rangez les affaires de votre chien. Là encore, il n’y a pas de règle. Certaines personnes rangent les affaires dès le jour du décès de leur animal et d’autres attendent quelques jours ou quelques semaines. C’est une décision très personnelle, faites ce qui vous semble le mieux pour votre famille et pour vous. Une belle action est à réaliser, celle de donner les affaires de votre compagnon à une association ou à un refuge. Cela peut être un geste symbolique en aidant les chiens qui n’ont pas eu la chance d’avoir un foyer aussi chaleureux que le vôtre. Bien sûr, vous pouvez garder un objet ou quelques objets qui vous font penser à votre animal. 

7. Dire au revoir

Le jour de son décès, votre vétérinaire vous expliquera les différentes solutions qui s’offrent à vous, comme l’incinération. Là encore, c’est une décision personnelle qui est à prendre en accord avec vos proches afin que chacun puisse dire au revoir à votre chien. Votre vétérinaire vous expliquera que vous avez le choix entre une incinération individuelle, collective, ou en cérémonie privée.

8. Créez de nouvelles routines

Parce que vous avez créé des routines en fonction de votre chien, n’hésitez pas à en créer de nouvelles. Vous pouvez remplacer ses promenades quotidiennes par des sorties en familiales ou des moments rien que pour vous. Peu à peu, vous trouverez de quelle façon remplacer le temps des promenades, des jeux, des soins.  

Comment aborder le décès de votre chien avec vos enfants ? 

La disparition de votre compagnon va affecter toute la famille, ce qui est normal. Vivre avec un chien est une formidable expérience, surtout lorsque l’on a des enfants. Grandir avec un chien, c’est apprendre l’empathie et la bienveillance. C’est responsabiliser toute la famille en répondant aux besoins de son fidèle ami : lui donner de l’eau, lui donner à manger, le brosser, lui faire des câlins, jouer avec lui… C’est également apprendre le respect : respecter les besoins de son animal et ses limites. Par exemple, le laisser tranquille lorsqu’il mange et lorsqu’il dort. 

La perte d’un animal est un événement difficile, mais il fait partie de la vie, il ne sert à rien de cacher cet événement. Les enfants sentent lorsque quelque chose ne va pas. Ils sentiront votre peine et chercheront à comprendre pourquoi leur chien n’est pas à la maison. 

Il est important d’expliquer à vos enfants que votre chien est décédé. Utilisez des mots justes et expliquez les choses avec douceur et bienveillance. Vous pouvez leur expliquer la maladie dont votre chien souffrait ou l’accident qui a causé sa disparition. Sachez qu’ils comprennent très bien et se remettent généralement plus rapidement que les adultes.  

Devez-vous adopter un autre chien après la mort de votre compagnon ? 

Cette décision est propre à chaque personne, car faire son deuil est très personnel. C’est aussi une décision à prendre avec vos proches, tout le monde doit être d’accord, qu’il s’agisse des parents et des enfants. 

Certaines personnes vont éprouver le besoin de combler le vide que laisse la disparition de leur chien dans la maison et c’est tout à fait compréhensible. Il faut néanmoins être conscient que le nouvel animal ne remplacera pas leur chien décédé et qu’il ne lui ressemblera pas. Il s’agira de deux chiens bien distincts ayant leur histoire, leur race, leur élevage ou leur refuge, leur caractère, leur comportement… cette distinction est importante afin d’éviter des déceptions et de ce fait, les abandons. 

Faire le deuil de son compagnon est donc important afin d’accueillir un nouvel habitant à quatre pattes à la maison. 

Si l’idée d’avoir un nouveau chien n’est pas au programme, sachez que c’est aussi tout à fait normal. Comme expliqué, chaque personne réagit différemment face au deuil de son compagnon. La perte et le vide peuvent être trop douloureux. Peut-être avez-vous peur de penser à votre chien si vous en adoptez un nouveau ou peut-être craignez-vous de les comparer ? C’est compréhensible et vous avez raison d’y penser.   

Certaines personnes se disent qu’elles n’auront plus jamais de chien. D’autres souhaitent laisser passer quelques mois ou années avant l’adoption de leur prochain compagnon. Il n’y a pas de règle, agissez comme vous le sentez. 

La décision d’accueillir un animal est un acte qui doit être mûrement réfléchi, ce n’est pas une décision à prendre sur un coup de tête. Aussi, prenez le temps et un jour ou l’autre, vous aurez un déclic, celui d’adopter ou non un nouvel animal.  

Sachez que la perte de votre chien est un événement douloureux pour votre vétérinaire également. Votre vétérinaire a suivi votre compagnon, il l’a soigné, l’a accompagné et vous a accompagné. Il l’a peut être suivi depuis qu’il est petit et l’a alors vu grandir chaque année lors des consultations de  vaccination vétérinaire. Il a peut-être été votre confident et votre personne de confiance quand il s’agissait de prendre des décisions importantes pour votre animal. On pense par exemple à des conseils concernant sa maladie: quels traitements lui administrer ? Quels examens d’imageries vétérinaires lui faire passer ? Il a peut-être été hospitalisé dans sa clinique vétérinaire avant de décéder. Perdre un patient en clinique fait partie du métier mais cet événement reste cependant difficile et douloureux pour les équipes en cliniques. Les vétérinaires et les assistants vétérinaires font leur maximum pour rendre le quotidien de leurs patients le plus serein possible.  

Votre vétérinaire sera bien sûr disponible si vous avez besoin de conseil pour envisager la suite avec un nouveau compagnon.  

Questions fréquentes

Quelles sont les étapes de deuil après la mort de son chien ?
Il existe différentes phases de deuil. Elles peuvent être plus longues en fonction des personnes et l’ordre peut également différer. Ces étapes sont importantes pour accepter la disparition de son animal. La tristesse, la colère, l’incompréhension, l’acceptation, l’adieu. Les émotions éprouvées par la famille et les proches du chien sont différentes. Il n’y a pas de règle, le temps fera son œuvre afin de traverser cette épreuve, au mieux.
Comment allez mieux après le décès de son compagnon ?
Il est important de s’entourer de ses proches, de parler avec des personnes qui ont un animal de compagnie ou qui ont déjà perdu leur compagnon et qui savent ce que vous ressentez. Extérioriser est très important également. Écrire, dessiner, peindre, chanter… ces activités peuvent être d’une grande aide, choisissez celle qui vous fera le plus grand bien.
Faut-il adopter un nouveau chien après la perte de son animal ?
C’est une décision très personnelle. Certaines personnes auront besoin de temps avant de faire entrer un nouveau compagnon dans leur vie. D’autres personnes auront quant à elles besoin de vivre avec un nouveau chien afin de combler le manque. Il est cependant important de comprendre qu’’il sera différent du chien décédé. Il aura son propre caractère, son propre comportement.