Accueil > Chat > Castration chat : quels sont les avantages et comment se passe la chirurgie ?
Sommaire

Castration chat : quels sont les avantages et comment se passe la chirurgie ?

Antoine Goll, vétérinaire sevetys

Conseils validés par Antoine Goll

Docteur vétérinaire de la clinique Charenton-le-Pont

Vous avez adopté un chat et vous vous demandez si vous devez le faire castrer ? Vous avez effectivement raison de vous poser cette question car cette chirurgie mérite réflexion en fonction du mode de vie et du comportement de votre félin

Voici quelques informations à connaître sur cette chirurgie et surtout, n’hésitez pas à contacter votre clinique vétérinaire si vous avez la moindre question ou si vous souhaitez prendre rendez-vous pour votre chaton ou chat adulte. 

castration chat

Qu’est-ce que la castration ? 

La castration du chat est une chirurgie dite « de convenance », réalisée quotidiennement en clinique vétérinaire. Cette opération peut être conseillée par votre vétérinaire si la santé ou le comportement de votre animal le nécessite. Voyons cela ci-après mais tout d’abord, il est important de connaître la différence entre les termes stérilisation et castration. 

Différence entre stérilisation et castration 

La stérilisation et la castration signifient la même chose, à une différence près : le sexe de votre chat. 

En effet, la castration concerne uniquement les mâles, la stérilisation est le terme qui concerne les femelles et la stérilisation concerne les « mâles et femelles » de manière globale

Ainsi, on ne dira jamais « castrer une chatte », mais « castrer un chat ». En revanche, on peut dire « faire stériliser son mâle » et « faire stériliser sa femelle » ou « faire stériliser son chat » et « faire stériliser sa chatte ». 

Pourquoi faire castrer son chat ?  

De nombreux arguments vont en faveur de la castration du chat. Bien que la stérilisation des femelles soit fortement conseillée afin d’éviter de graves problèmes de santé tels que les tumeurs mammaires, métrites ou encore pyomètres, la castration peut être recommandée dans certaines circonstances que nous allons voir ci-après. 

Le contrôle de la population féline 

La stérilisation de votre chat permet d’éviter une surpopulation de chats errants. En effet, une femelle peut faire plusieurs portées par an, soit entre 2 et 6 chatons environ par portée. Bien que la femelle fasse des pauses entre chaque période de chaleurs, le mâle peut quant à lui se reproduire à n’importe quel moment de l’année. Aussi, il peut se reproduire dès qu’il croise une femelle non stérilisée. Un mâle peut donc être le papa de nombreux chatons pendant une dizaine d’années

De ce fait, si votre chat a accès à l’extérieur et notamment s’il sort en dehors de votre jardin, nous vous recommandons de le faire castrer afin qu’il ne participe pas à la surpopulation féline. 

Bien sûr, ce n’est pas l’unique raison de faire castrer votre chat, voici les autres explications ci-dessous. 

Limiter les risques d’accident  

S’il a accès à l’extérieur, le chat castré réduit son périmètre de promenade. Les risques d’accidents sur la voie publique sont donc largement réduits. 

Un chat qui n’est pas castré est un « chat entier ». Il aura envie d’aller explorer un périmètre plus large ce qui signifie plus de dangers et plus de rencontres. Bien que les accidents sur la voie publique soient fréquents, les blessures liées aux grillages ou aux bagarres entre chats le sont aussi.

Il n’est par exemple pas rare de recevoir en clinique des chats ayant des abcès liés à des morsures. Ces blessures sont douloureuses et nécessitent des soins vétérinaires spécifiques. 

Ces blessures entre chats non stérilisés sont plus fréquentes du fait des hormones et de la notion de territorialité. C’est pourquoi, si votre chat sort, nous vous recommandons fortement de le faire castrer. 

En effet, la castration diminue l’envie de se battre avec ses congénères de 90%. Par la même occasion, cela réduit la transmission de maladie comme le FIV/FeLV qui se transmet par morsure. Par conséquent, cela diminue ainsi le risque d’abcès et les interventions chirurgicales liés à ceux-ci et donc les frais vétérinaires sur le long terme.

Du fait des blessures liées aux dangers extérieurs, l’espérance de vie d’un chat non castré est souvent plus courte du fait de problèmes de santé.  

Un chat qui sort risque de souffrir d’infections ou de maladies sexuellement transmissibles, telles que le sida (FIV) du chat ou la leucose (FeLV). Si vous adoptez un chaton ou un chat adulte trouvé dans la rue, votre vétérinaire vous proposera sûrement de lui faire un test de dépistage Fiv/FelV. Les résultats sont disponibles en quelques minutes et cela permet de savoir si son organisme est immunodéprimé et ainsi s’il sera nécessaire de redoubler de vigilance en cas d’affections. 

Protéger la santé de votre chat 

La castration peut également être recommandée par votre vétérinaire si votre chat a un testicule ectopique. La cryptorchidie ou ectopie testiculaire est relative à l’absence d’un ou des deux testicules dans le scrotum (ou bourse). Cela signifie que le testicule n’est pas descendu et qu’il est situé en région abdominale, inguinale, pré-scrotale, ou sous cutanée.

Laisser en place un testicule ectopique est risqué car cela peut engendrer une dégénérescence tumorale du testicule ou une torsion testiculaire chez votre chat.  

Les testicules doivent être descendus à l’âge de 6 mois environ. Si ce n’est pas le cas, une échographie vétérinaire est recommandée afin de localiser le testicule en question.

Une chirurgie est alors nécessaire afin de retirer le testicule ; le chat est donc castré. Dans certains cas, les deux testicules ne sont pas descendus ; les examens et soins sont alors les mêmes, il s’agit d’une échographie et d’une chirurgie pour castrer l’animal. 

Le comportement de votre compagnon félin  

Après sa puberté, il n’est pas rare de constater que le chat non castré a un caractère et un comportement plus indépendant et peut se montrer plus distant envers son propriétaire. 

La castration permet aussi d’éviter certains comportements pénibles ou indésirables liés à la reproduction, à l’instar du marquage urinaire, appelé le « Spraying ». Les chats marquent leur territoire (et donc, votre logement !) en urinant sous forme de jet horizontal. Leur urine est d’ailleurs plus odorante et tenace que celle des chats castrés. Notons que les miaulements intempestifs sont également très courants. 

Comme expliqué précédemment, les chats non castrés ont tendance à se battre pour protéger leur territoire ou fuguer pour conquérir les femelles. Un mâle entier à la maison peut rendre difficile la cohabitation avec d’autres animaux.  

Quel est le meilleur moment pour castrer son chat ?  

La puberté du chat 

Sachez qu’un chaton devient pubère entre l’âge de 5 et 8 mois. Il est alors capable de se reproduire. Ses testicules deviennent fonctionnels et produisent de la testostérone et des hormones sexuelles. Toutefois, l’apparition de la puberté dépend de la race, de la taille du félin. Les chats de petites à moyennes races (comme le Siamois) l’atteignent vers 5 ou 6 mois, quand les chats de races plus grandes (comme le Persan ou le British Shorthair) ou géantes (comme les Maine Coon) seront pubères autour de 8 à 10 mois. Pour un chat européen, la puberté survient généralement vers les 6 mois.  

La castration à l’âge de la puberté ou chez le chaton ? 

Techniquement, la castration peut être réalisée à n’importe quel âge, dès que le poids du chat est favorable. Généralement, votre vétérinaire vous proposera de castrer votre animal vers l’âge de 5-6 mois, au moment de la puberté. Pour éviter que celle-ci ne surviennent avant l’opération et éviter tout risque ou désagrément, il est également possible de réaliser l’opération avant la puberté. Cette castration précoce est plus courante qu’on ne le pense et permet d’empêcher l’apparition du marquage urinaire. Elle ne présente aucun risque.  

Le déroulement de l’opération de castration du chat  

Préparer l’intervention 

Un premier rendez-vous vétérinaire permettra de vérifier, grâce à un examen clinique, que votre animal ne présente aucune contre-indication à l’anesthésie générale.  

L’auscultation cardiaque permettra de vérifier que votre compagnon ne présente aucun signe de problème cardiaque. Si un souffle au cœur est détecté, alors une échographie cardiaque est recommandée afin de comprendre d’où vient ce souffle cardiaque et ainsi administrer à votre compagnon des molécules compatibles avec son affection cardiaque. 

Si votre compagnon souffre d’une maladie ou s’il est âgé, alors un bilan sanguin sera conseillé afin de vérifier différents paramètres. Cet examen est réalisé directement dans nos cliniques Sevetys grâce à nos laboratoires d’analyses vétérinaires. Le but est de lui administrer des molécules sans risque pour sa santé. On pense par exemple aux chats souffrant d’hépatite ou d’insuffisance rénale.  

Dans le cas de testicules ectopiques, une échographie abdominale est nécessaire afin de les localiser. Cela permet de réduire le temps de l’anesthésie générale puisque le chirurgien vétérinaire saura où chercher le ou les testicule(s). 

Le jour de l’intervention 

La castration est une chirurgie vétérinaire ambulatoire, c’est-à-dire que votre chat est hospitalisé une journée. Vous le déposez à la clinique vétérinaire le matin à jeun de la veille et vous le récupérez en fin de journée

L’intervention consiste à retirer au chat ses deux testicules. Il ne pourra donc plus produire des spermatozoïdes et donc s’accoupler. Cette chirurgie est réalisée sous anesthésie générale et fait partie de la médecine préventive vétérinaire.  

Le chirurgien vétérinaire fait une petite incision sur chaque testicule dans la région scrotale pour accéder aux testicules qu’il retire. Les vaisseaux sanguins et les canaux déférents sont ligaturés pour arrêter le flux sanguin et empêcher la production de spermatozoïdes. Elle est réalisée quotidiennement en clinique vétérinaire et est très rapide, en général une vingtaine de minutes suffisent lorsque les testicules sont descendus.  

En revanche, lorsqu’il s’agit de testicule(s) ectopique(s), la chirurgie est plus longue car il faut d’abord localiser le testicule région abdominale, inguinale, pré-scrotale, ou sous cutanée. Bien que l’échographie abdominale aide grandement le vétérinaire, localiser le ou les testicules ectopiques demande minutie et précision.  

Votre félin se réveille ensuite doucement à la clinique. Nos assistants vétérinaires spécialisés sont aux petits soins et surveillent l’état général de votre animal.  

Il est possible que votre vétérinaire lui administre un anti-inflammatoire à titre préventif. 

Lors d’une castration du chat, il n’y a pas de points de suture ni de pansement. La zone opérée est simplement épilée. Après la castration, le vétérinaire vous remet un certificat de stérilisation vétérinaire, à garder précieusement.  

Après la castration de votre chat 

Au retour à la maison, le comportement de votre chat peut être différent, il sera sans doute encore un peu fatigué, ce qui est tout à fait normal. Vous pouvez lui donner de l’eau. En revanche, afin d’éviter nausées et vomissements, nous vous conseillons de lui donner la moitié de sa ration du soir.  

Préparez-lui un coin douillet où il peut se reposer et surveillez son état général. Il retrouvera sa forme dès le lendemain matin ! 

Pour les chats qui touchent leur cicatrice, sachez qu’une collerette peut être proposée par votre vétérinaire. 

Enfin, nous vous conseillons de mettre du papier journal à la place de la litière dans la maison de toilette de votre chat afin d’éviter les irritations sur la zone opérée. 

À quoi faut-il faire attention après la castration du chat ? 

Dans la plupart des cas, les chats stérilisés (mâles et femelles) prennent du poids. Il est donc important de suivre leur courbe de poids et d’ajuster le grammage de leur alimentation. 

Lors d’une castration, l’apport d’hormones est coupé. Ces hormones participent au métabolisme, on estime une perte de métabolisme d’à peu près 25%. Cela signifie que même si votre chat a la même activité qu’avant, il n’a pas les mêmes besoins puisqu’il élimine moins. En contrepartie on peut aussi avoir une augmentation de l’appétit de 25% qui est variable entre les individus. C’est pourquoi il est très important de donner une nourriture adaptée à votre compagnon.

Votre vétérinaire vous conseillera une alimentation spécifique conçue pour les chats stérilisés qui est moins calorique et qui contient plus de fibres.  

Certains chats savent cependant se réguler grâce à une activité physique conséquente. Dans ce cas, vous n’avez pas besoin de changer l’alimentation de votre chat. 

Si vous vivez en appartement, n’hésitez pas à consulter notre article « Comment occuper un chat d’intérieur : astuces de nos vétérinaires ». 

Nous attirons votre attention sur le fait qu’un chat mâle castré qui prend du poids risque de souffrir du syndrome urinaire félin qui est une urgence vétérinaire. C’est pour cela qu’une alimentation recommandée par votre vétérinaire est fortement recommandée afin d’éviter la formation de petits cristaux dans l’urètre.  

La castration a un réel avantage sur la santé et le comportement de votre chat. Nous vous conseillons de le faire stériliser afin d’éviter tout désagrément au quotidien et pour favoriser son bien-être général.  

Bien sûr, une alimentation de qualité est conseillée après la castration, cela fait partie de la médecine préventive. N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour une consultation en nutrition vétérinaire car une alimentation de qualité en fonction de la race, du mode de vie, du poids, de la santé et du statut sexuel de votre compagnon est essentielle afin de favoriser la santé, le bien-être et la longévité de votre petit compagnon. 

Questions fréquentes

Stérilisation, castration, quelle différence ?

Les vétérinaires utilisent le terme « stérilisation » pour regrouper tous les actes destinés à retirer les organes reproducteurs des animaux. Techniquement, on parle de castration (ablation des testicules) pour un chat mâle et de stérilisation pour une femelle (ovariectomie, c’est-à-dire retrait des ovaires ou ovario-hystérectomie (retrait des ovaires et de l’utérus).

La stérilisation ou la castration sont-elles obligatoires ?

En France, la stérilisation des chats n’est pas obligatoire. Elle reste cependant vivement recommandée. Cette chirurgie permet de contrôler les naissances et ainsi de prévenir la surpopulation féline et donc les abandons. Les refuges et associations de protection animale accueillent chaque année des milliers de chatons. Faire stériliser son chat, surtout s’il sort, est un acte de protection et de prévention de nos compagnons.

À partir de quel âge un chat peut-il être castré ?

La plupart des chats sont castrés à la puberté, entre l’âge de 5 et 8 mois. Bien sûr, un examen pré-anesthésique est recommandé afin d’éviter tout risque pour la santé de votre chat qui serait lié à l’anesthésie générale.