Accueil > Chien > L’anxiété de séparation chez le chien : comment aider votre compagnon ?  

L’anxiété de séparation chez le chien : comment aider votre compagnon ?  

Laure Villa

Conseils validés par Laure Villa

Vétérinaire chez SEVETYS

L’anxiété de séparation est un trouble du comportement pouvant survenir dès lors qu’un chien ne peut pas rester seul à la maison en l’absence de son propriétaire. Malheureusement, il s’agit d’un motif fréquent de consultation vétérinaire. Rassurez-vous, des solutions existent mais pour mieux cerner ce trouble, nos vétérinaires vous ont rédigé un article pour en comprendre l’origine.

anxiété de séparation chez le chien

Qu’est-ce que l’anxiété de séparation chez le chien ?

Tout d’abord, pour comprendre ce qu’est l’anxiété de séparation, il est important de comprendre ce qu’est l’anxiété chez le chien. Il s’agit d’une réponse à un stress. En cas d’anxiété de séparation, le chien est anxieux à cause d’un stress généré par l’absence de son propriétaire. Dès lors, lorsque ce dernier s’absente, son compagnon est incapable de rester seul. Les signaux qui se manifestent en cas d’anxiété sont des signaux de stress et non des signaux de peur.  

Plusieurs symptômes peuvent vous alerter quant à l’anxiété de séparation :  

  • Comportement de destruction d’objets, de meubles, etc. ;  
  • Agitation ;  
  • Tremblements ;  
  • Malpropreté : miction et/ou défécation ;  
  • Vocalisations : plaintes, gémissements ou encore aboiements ;  
  • Automutilations : léchage excessif, grattage, etc.  

Gardez néanmoins en tête que selon le chien, certains signes peuvent être plus prononcés que d’autres. À noter que certains signes sont visibles, notamment certains signes comportementaux comme ceux décrits ci-dessus, mais d’autres signes non visibles de l’extérieur, notamment certains signes physiologiques, peuvent également survenir en réponse au stress de l’animal (comme l’augmentation de la fréquence cardiaque par exemple).

Facteurs favorisant l’apparition de l’anxiété de séparation

L’anxiété de séparation peut être consécutive à certaines habitudes. Citons par exemple le fait qu’un chien reste souvent avec son propriétaire. En effet, lorsqu’un chien est trop souvent avec son propriétaire, que ce soit pour réclamer de l’attention ou bien pour suivre son propriétaire où qu’il aille, un fort attachement survient et le fait de ne plus être avec son propriétaire peut engendrer du stress et donc de l’anxiété chez un chien. C’est pourquoi il est recommandé, plus particulièrement pour les chiots, d’habituer les chiens à ne pas rester tout le temps avec leurs propriétaires et d’avoir quelques moments d’indépendance. Nous vous conseillons également de les faire garder par d’autres personnes assez rapidement afin de lever ce genre de problème. 

D’autres facteurs, comme le comportement de la mère avec ses chiots avant le sevrage ou le mode d’élevage peuvent également impacter le comportement du chiot à l’arrivée dans un foyer.  

De même, un événement traumatisant pour votre chien peut engendrer ce trouble. Il convient d’être à l’écoute de votre compagnon afin de comprendre la cause et ainsi l’aider à s’apaiser en cas de séparation. Sachez enfin que certaines races de chien peuvent être plus sensibles au développement d’anxiété de séparation. 

Que faire si mon chien est atteint d’anxiété de séparation ?

Rassurez-vous, il est possible d’apaiser votre chien s’il est atteint d’anxiété de séparation. Pour les adultes, par exemple si vous adoptez un chien adulte, cela prendra du temps, la démarche devra être progressive. Votre chien devra tout d’abord s’habituer à être moins dépendant de votre présence. Cela implique d’être capable de passer du temps dans une autre pièce de la maison sans vous à ses côtés, comme par exemple ne pas dormir dans la chambre avec vous. De nombreux exercices impliquant le renforcement positif, c’est-à-dire basés sur la récompense (caresses, friandises, jeux, etc.) permettent aux chiens de s’habituer à être seuls sans être anxieux. Plusieurs techniques, comme donner à un chien anxieux de quoi se distraire durant votre absence, avec des jouets prévus à cet effet, peuvent également être mises en place pour votre chien. De plus, vous pouvez également faire une bonne sortie à votre chien au préalable d’une absence afin de le dépenser. Le fait de laisser la télévision allumée, la radio ou encore mettre de la musique, peut également être une des solutions à tester.  

Bien sûr, nous vous déconseillons de punir votre chien si vous constatez qu’il a fait des bêtises durant votre absence. D’une part, parce qu’il ne comprendrait pas pourquoi il est réprimandé et d’autre part, son anxiété ne ferait qu’empirer.  

Dans le cas d’un comportement destructeur lors d’anxiété de séparation, veillez à ranger votre maison et à ne rien laisser traîner. Votre compagnon pourrait alors ingérer des corps étrangers, nécessitant une hospitalisation vétérinaire afin de réaliser différents examens et actes tels qu’une échographie vétérinaire de l‘abdomen et une chirurgie pour retirer le corps étranger. Travailler sur l’anxiété de séparation permet ainsi de mettre votre chien en sécurité.   

Ces conseils restent néanmoins généraux, c’est pourquoi nous vous recommandons de prendre un rendez-vous avec un vétérinaire comportementaliste si votre chien souffre d’anxiété de séparation. Il s’agit en effet d’une spécialité vétérinaire disponible dans certaines cliniques vétérinaires pour proposer des thérapies comportementales adaptées à votre chien, accompagnées ou non de soins vétérinaires, notamment des traitements médicamenteux. De plus, nous vous conseillons d’investir dans une caméra à installer au sein de votre maison afin de surveiller votre chien et constater son comportement en votre absence. Ces images pourront être utiles et participer au diagnostic lors d’une consultation avec un vétérinaire comportementaliste qui pourra les étudier.  

L’anxiété de séparation est une vraie souffrance pour votre compagnon. L’aider, l’encourager, le récompenser et surtout être patient sont les meilleurs conseils que nous puissions vous prodiguer, pour son bien-être et sa santé.

Questions fréquentes

Comment éviter que mon chiot soit atteint d’anxiété de séparation ? 

Lorsque vous possédez un chiot, un apprentissage correctement réalisé reste la clé d’une bonne relation entre vous et votre compagnon mais aussi pour que votre chiot évolue sereinement dans son environnement. Pour ce faire, nous vous recommandons de ne pas habituer votre chiot à rester à vos côtés et à vous suivre dans toute la maison. Puis, lorsque vous devez lui apprendre à rester seul à la maison, il est important de commencer par de petites sorties rapides de quelques minutes puis d’augmenter progressivement le temps passé à l’extérieur. N’hésitez pas à vous faire aider de professionnels comme prendre des cours à l’école du chiot auprès d’éducateurs canins ou bien faire appel à un de nos vétérinaires comportementalistes. 

Les chiens sont-ils les seuls à pouvoir être atteints d’anxiété de séparation ? 

Bien que l’anxiété de séparation soit connue chez le chien, elle peut néanmoins se rencontrer également chez le chat. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter l’article que nous avons consacré à l’anxiété de séparation chez le chat.